Les petits conseils des jeunes auteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Martyn le Mar 3 Juil - 12:56

Je vous donne des petits conseils d'Alice (une internaute rencontrée par le biais d'un certain clan) qui sont adressés aux écrivains en herbe.

Plagiat et protection des textes

La loi sur le plagiat est très stricte, donc sache qu'en cas de problème, certaines choses très simples te permettent de te protéger. Certains organismes te proposeront des services payant (et généralement assez chers quand on a de petits moyens), surtout n'y souscrit pas! C'est une dépense inutile!

Au regard de la loi, en cas de suspicion de plagiat, tu dois prouver que tu "possédais" le texte à une date antérieure à celui à laquelle l'autre partie l'a eu. Anciennement, pour se protéger, on imprimait le manuscrit, on se l'envoyait à soi-même en recommandé, sans l'ouvrir à la réception. Au moindre souci, on amenait le colis devant la justice qui, cachet de la poste faisant foi, vérifiait le contenu et la date. Mais tout ça coûte un peu cher en encre, en papier et en colis, le plus simple est donc de faire exactement pareil... Mais en mettant tes textes sur CD Rom ou bien sur clé USB! L'envoi du colis te reviendra tout de suite moins cher!

Mais surtout, ne l'ouvre pas quand tu le reçois, sinon ta démarche est caduque et tout est à refaire...
Après, déstresse: on parle beaucoup de plagiat et compagnie, mais c'est loin d'être si courant que ça. Une personne qui ferait une telle chose serait immédiatement black-listée dans le monde du livre! Ce genre de rumeur court très vite et arrive très facilement aux oreilles des éditeurs, qui, soucieux du respect de la loi et de leur image, refuseront de publier quelqu'un s'il y a le moindre soupçon de vol de l'œuvre de quelqu'un d'autre.

Promotion via les réseaux en ligne (FB, twitter)

Pour ce qui est de créer une page facebook ou un blog, ou autre chose pour parler de tes textes: moi aussi j'ai longtemps hésité... Timidité, peur de ne pas plaire... Mais finalement, qu'est-ce que tu risques? Les commentaires acerbes de deux ou trois frustrés? Laisse-les dire! Tes textes ne sont parfaits, aucun texte ne l'est, mais la majeure partie des gens qui commentent le font de manière constructive: soit ils aiment et ils le disent avec enthousiasme, soit ils n'aiment pas mais le disent de manière respectueuse. Auquel cas tu peux très bien leur demander d'argumenter: qu'est-ce qui pose problème, style, histoire, vocabulaire, psychologie des personnages, logique des événements? Qu'est-ce que tu pourrais améliorer? C'est l'occasion pour toi de progresser!

Enfin, si tu préfères savoir ce que valent tes textes avant de t'exposer "au grand public", je te conseille deux forums: CoCyclics (uniquement pour les littératures de l'imaginaire) et le Co-lecteurs (tous types de textes). Ces forums sont basés sur la bêta-lecture: tu publies tes textes et les autres membres le commentent en détail, avec argumentation. En retour tu t'engages à commenter les textes des autres. C'est un formidable outil qui m'a beaucoup aidée!

CoCyclics: http://tremplinsdelimaginaire.com/cocyclics/phpBB3/

Co Lecteurs: http://co-lecteurs.bboard.it/index.php

Et le dernier lien pour la fin: cinq excellents conseils pour débuter par ici: http://www.jotadesk.com/2012/06/cinq-conseils-pour-les-jeunes-auteurs.html

Les différentes voies de l’édition

1. Le compte d’éditeur

C’est plus ou moins l’édition « classique », celle dont on est nombreux à rêver… Tu envoies ton manuscrit à une maison d’édition qui le sélectionne, t’en informe, puis fait avec toi tout le travail nécessaire avant de signer le BAT (Bon à tirer) : correction, modification, création de la couverture, etc. Les contrats d’édition à compte d’éditeur mentionnent un certain nombre d’infos ; pour en savoir plus, je te conseille les excellents articles des éditions Láska.
Spoiler:

• Les droits d’auteur
• Les obligations de l’auteur
• Les obligations de l’éditeur
• La rémunération de l’auteur
• Terminaison du contrat
• Le droit de premier refus
• L’arbitrage



Après avoir lu tout ça, je n’ai plus rien à t’apprendre !

2. Le compte d’auteur

Le compte d’auteur, c’est l’édition en passant par une maison qui te fait payer pour un travail présenté comme équivalent à celui d’un contrat à compte d’éditeur.

Ma propre expérience dans le milieu (je n’ai pas été éditée mais j’ai été stagiaire dans une maison d’édition qui propose cette prestation) me fait dire que le travail est loin d’être sérieux (pratiquement tous les textes sont sélectionnés… Sauf en cas de risque d’attaque en justice) et que toi, en tant que personne et en tant qu’auteur, tu n’es pas respecté ni apprécié. Le but c’estd e faire du business, de l’argent sur ton dos… C’est d’ailleurs pour ça que bien souvent, les prestations demandées sont prohibitives et inaccessibles à beaucoup d’entre nous. Si mes propos ne te suffisent pas pour me croire… Je te conseille de lire le témoignage de Jo Ann à propos de son premier roman !
Spoiler:


3. L’auto-édition

Cette dernière possibilité est à la fois très gratifiante et extrêmement exigeante. Dans l’auto-édition, tu te débrouille tout seul pour tout gérer, de A à Z : écriture, correction, mise en forme, création de la couverture, de la quatrième de couverture, référencement, promotion, démarchage des libraires… C’est un travail titanesque, qui s’il n’est pas mené à bien peut nuire au meilleur des romans.

Cette pratique de l’auto-édition si divise elle-même en deux parties : l’auto-édition « assistée » et la « non-assistée ».
L’assistée, c’est quand on passe par des prestataires de services tels que The Book Edition ou bien Lulu.com, qui proposent des trames de mise en page, différents formats, diverses collections… On a au moins une ligne directrice, et quand on est novice, ce n’est pas mal du tout. C’est d’autant mieux qu’on n’a rien à payer : le livre est imprimé à la demande, donc l’auteur n’a aucun frais à avancer pour que le livre soit disponible sur les sites de vente en ligne ! Le souci – oui, il y a toujours un revers à la médaille – c’est que le tarif du livre lui-même est un peu plus élevé, car le prestataire se rembourse ainsi les sommes que tu n’as pas avancées.
L’auto-édition non assistée est plus difficile car il n’y a aucune aide et qu’elle nécessite une avance de fonds. En gros, on crée tout – couverture, mise en page et correction du texte – et on fait imprimer un certain nombre d’exemplaires chez un imprimeur. C’est compliqué, ça coûte de l’argent, et on est parfois perdu… Mais on a l’avantage d’obtenir un livre qu’on a la fierté d’avoir entièrement créé soi-même et au tarif moins élevé qu’en passant par TBE ou Lulu. De plus, on a les exemplaires papiers en main, ce qui est pratique si on souhaite en offrir quelques exemplaires à des libraires ou à des chroniqueurs qui pour être utiles à la promotion…


Je la remercie pour tous ces conseils et vous demande d'aller lui rendre une petite visite sur son blog http://undermyfeather.wordpress.com/

Et vous pouvez également découvrir d'autres petits conseils sur une de ses pages.
http://undermyfeather.wordpress.com/guides-decriture/


avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Nochelove le Mar 3 Juil - 16:27

Merci beaucoup Martyn de m'avoir cité, j'espère que ça en aidera certains/certaines!!!

Nochelove
à l'école des sorciers

Messages : 8
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 27
Localisation : IDF

http://undermyfeather.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Martyn le Mar 3 Juil - 19:29


Non merci à toi pour ces conseils.
Et puis je n'allais pas mettre tes conseils sans te citer quand même !
bisous
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Martyn le Lun 13 Aoû - 18:25

J'ai trouvé ce blog j'espère qu'il vous sera utile.

http://generation-ecriture.skyrock.com/
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Fée Morgane le Mar 14 Aoû - 12:32

Merci pour toutes tes trouvailles Martyn Very Happy
avatar
Fée Morgane
Eric Northman pénètre mes rêves

Messages : 3593
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 24
Localisation : Avec Alexander Vlahos dans un lit à Londres <3

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les petits conseils des jeunes auteurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum