OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Sendreen le Dim 1 Jan - 14:11



Chanson : What are Word de Chris Medina


C’était la nuit de Saint-Sylvestre, Beth était dans sa chambre à Harvard. Sa colocataire était rentrée chez elle. Elle se voyait aller seule à la fête de la confrérie. Pas vraiment seule en fait. Elle sourit d’un air rêveur mais perdit bien vite ce sourire en pensant à ce qu’elle devrait faire. Elle ouvrit son armoire et regarda la tenue qu’elle s’était achetée pour la fête, une robe longue blanche. Elle se demandait encore pourquoi elle avait décidé d’intégrer la confrérie Téta-Beta. Elle soupira. Entretenir l’image, blonde aux yeux verts, elle a tout pour elle, mais sa timidité est loin de la laisser vivre sans complexes.

Elle sortit la robe et la posa sur son lit avant de défaire son peignoir. Elle regarda sa lingerie fine, un string à dentelle blanche. Elle ne portait jamais ce genre de chose, mais sa meilleure amie le lui avait fortement recommandé. Elle arrivait à rougir en se regardant. Elle se glissa dans la robe et se retourna vers son miroir pour se regarder. La robe épousait parfaitement ses formes. Elle se maquilla légèrement avant de prendre son sac à main et prendre la direction du bâtiment de la confrérie.

Il était allongé sur son lit. Il hésitait encore entre aller ou ne pas aller à cette fête de fin d’année. S’il n’y allait pas, il regretterait de ne pas l’avoir vu dans sa robe. Il soupira avant de changer de position. S’il y allait, il avait peur de ne pas se retenir. Passer tous ses heures auprès d’elle sans même pouvoir la toucher. Quel supplice. Il se leva d’un bond et fila dans sa douche. Oui il allait y aller et ce qui devra arriver arrivera. Quelques minutes plus tard, il se tenait devant son miroir essayant de dompter ses cheveux bruns. Il soupira et décida que cela n’avait pas d’importance.

Il se vêtit d’un costume noir et d’une cravate de blanche. Il regarda ses yeux gris qui étaient injectés se sang par manque de sommeil à cause des partiels. Mais il aura le temps de rattraper tout cela un autre soir. Il prit une grande bouffée d’air avant de sortir de sa chambre pour se diriger vers le bâtiment de la confrérie. Les choses sérieuses allaient bientôt commencer.

Elle se tenait parmi d’autre membre de la confrérie. Elle regarda leur chef faire son discours. Elle essaya de l’écouter mais, son esprit voyageait à mille lieux d’ici. L’une des filles lui donna un coup de coude dans les côtes, elle la regarda en leva les sourcils.

- Les filles et moi on a voté pour toi ?
- De quoi tu parles ? demanda-t-elle perdu.
- Tu sais pour être couronnée reine.
- Je ne suis pas inscrite.
- On le sait, c’est un coup de Brittany pensant qu’elle pourrait t’humilier.

Elle soupira. Depuis son arrivée Brittany faisait son possible pour lui montrer qu’elle n’était pas la bienvenue. Ça n’allait pas arranger son cas, mais elle décida de ne rien dire. La fête allait bientôt commencer. Elle fit le tour de la salle tout en essayant de dompter son stress. Dans le coin à gauche de la salle se trouvait le buffet, amuse-bouche, champagne, bûche, et autre garniture étaient mis à disposition de tout le monde.

Elle entendit le bruit des voix des nouveaux arrivants. Elle soupira. Plus moyen de reculer l’inévitable. Elle se dirigea vers la grande salle qui allait servir de piste de danse. Elle avait peur de devoir de danser avec tous les garçons qui lui feraient l’honneur de lui demander. Elle se glissa près des autres filles et essaya de ne pas le chercher du regard.

Il entra quelques minutes plus tard et regarda dans tous les sens. La salle était bien décorée. Pour ça Brittany, la peste, savait organiser une fête. Il salua quelques camarades avant de prendre la direction du buffet. Il avait besoin d’un verre sinon il sentait qu’il allait repartir aussi sec.

Il y avait des bruits de conversations dans tous les sens ce qui mit les nerfs de Beth à rude épreuve. Elle avait déjà envie que la soirée soit finit mais que faire ? Elle n’avait d’autre choix que de rester et de subir en silence. Une heure après que tout le monde se soit retrouvé, ait partagé de nouveau commérage Brittany prit le micro.

- Une minute d’attention demanda-t-elle, en cette nuit de Saint-Sylvestre et en tant que présidente de la confrérie Téta-Beta je déclare la fête ouverte.

Le DJ lança la première musique. Beth se retenait de partir en courant. Elle n’aimait pas sentir les mains baladeuses de tous ses étudiants. C’était toujours au moment d’une danse qu’ils mettaient en pratique leurs idées farfelues, pinçage de fesse, pelotage par-ci par-là. Elle regarda une de ses amies partir danser avec un boutonneux. Elle fit la grimace mais ne pouvait refuser.

Un jeune homme blond vient lui demander sa première danse. Elle soupira. Elle connaissait Rick le dragueur de son cour d’économie. Il avait essayé de la draguer mais elle l’avait repoussé gentiment. Il allait pouvoir recommencer son petit jeu.

Il plaça ses mains dans le bas de ses reins, à la naissance des courbes de ses fesses. Elle se retient de grimacer en les levant plus haut. Elle dansait la tête ailleurs. Elle essaya de ne pas lui coller une claque chaque fois qu’il redescendait sa main.

Il la regarda danser avec tous les garçons qui lui demandaient une danse. Il dû se faire violence de ne pas aller la rejoindre pour l’arracher à toutes ses mains baladeuses. Il n’aimait pas voir un autre poser ses mains sur elle. Il la voulait pour lui seul.

Beth en avait assez de danser. Ses chaussures commençaient à lui faire mal aux pieds. Elle s’éclipsa pour aller se rafraichir. Elle aurait plutôt préféré s’en aller. Elle croisa Brittany dans le couloir, celle-ci lui barra la route.

- Fière de toi lui demanda-t-elle.

Beth leva un sourcil en croissant les bras. Elle ne sait pas ce qu’elle lui enviait. Elle avait tout, l’argent et la gloire contrairement à elle. Elle a dû bosser dix fois plus pour avoir une chance d’être acceptée dans cette fac.

- Je ne vois pas ce que tu me reproches ?
- Tu empiètes sur mon territoire !
- Je ne vois pas comment.
- Juste en existant.
- Sors un peu de ton petit monde égocentrique Brittany. Tu as tout ce que tu veux, je ne vois pas pourquoi tu te sens menacée.
- Tout le monde ne parle que de toi.
- Et qu’est-ce que ça a à voir avec moi ?!
- Beth par-ci, Beth par-là.
- Lâche moi veux-tu ?
- Pas si vite dit-elle en retenant Beth par le bras.
- Quoi encore ?
- Ne crois pas que tu vas t’en sortir aussi facilement.
- Je m’attends au pire de ta part dit-elle en dégageant son bras.

Brittany reparti la tête haute, fière de faire sa chef. Elle soupira et alla se rafraîchir. Elle se regarda dans le miroir. Elle ne l’avait pas vu pourtant elle l’avait cherché du regard et s’il n’était pas venu ? Elle n’avait pas osé lui demander s’il viendrait. Maintenant elle était encore plus déprimée. Dans quelques heures, elle allait être couronnée reine.

Il était dehors avec une bande d’ami. Il devait s’avoue.rqu’il était lâche. Il était resté sur le côté la regardant s’ennuyer. Le regard triste et hanté mais il n’avait pas eu le courage d’aller vers elle. Son meilleur ami le poussa pour le ramener sur terre.

- Caleb je t’ai posé une question ?
- Laquelle ?
- Après on va faire une virée tu viens avec nous ?

Il réfléchit. S’il lui disait qu’il l’aimait tout dépendrait de ce qu’elle allait dire, alors faire des projets maintenant…

- Je vous rejoindrais. envoie-moi l’adresse par message.
- Tu as un souci ?
- Non !

Son ami leva les épaules avant de retourner à son récit sur sa dernière conquête. Il les laissa pour retourner à l’intérieur. Il la chercha du regard. Elle n’était ni sur la piste de danse ni dans leur rang. Il marcha parmi la foule avant de tomber sur Brittany.

- Caleb roucoula-t-elle.

Il la fixa avec dédain. Cela devait faire un an qu’elle lui court après mais il n’était pas intéressé, ni par elle ni par une autre que Beth…

- Pourquoi tu me fixes comme ça ? Tu ne me fais pas un câlin ?
- Et en quel honneur ?
- Pour mon futur couronnement.
- Tu dois avoir une flopée de garçon qui serait prêt à t’en faire sans broncher.
- Mais c’est toi que je veux dit-elle en passant le bout de ses ongles sur son torse.

Il repoussa sa main avec irritation et fit un pas en arrière.

- Je ne suis pas intéressé par les mantes religieuses.
- Je ne te comprends pas !
- Mais si tu comprends très bien. Tu me cours après parce que je refuse de te céder. Le seul garçon qui ne tombe pas d’admiration devant Brittany la parfaite. Mais laisse-moi te dire que tu ne m’auras pas et maintenant pousse-toi de mon chemin !

Comme elle ne bougea pas, il se retourna et fit demi-tour. Tant pis il la trouvera à un autre moment. Beth avait assisté à la scène de loin. Bien que Caleb ait repoussé Brittany, elle avait envie d’arracher les yeux de cette peste !

Beth reprit sa place dans le rang même pas une seconde et voilà qu’elle repartait pour une danse. Elle se mordit la lèvre pour en pas craquer. Cela dura encore une heure avant que la présidente ne prenne le micro.

- Nous approchons du grand moment dit-elle avec enthousiasme. Les votes ont été serrés mais que voulez-vous il ne faut qu’une seule gagnante. Veuillez-vous approcher les filles.

Beth soupira et suivit les filles. Elle croisa mentalement les doigts pour qu’elle ne soit pas l’heureuse élue.

- La reine de cette année est…

Caleb regarda Beth. Son cœur battait à tout rompre. Elle était sublime. Il ne sait pas pourquoi il a attendu aussi longtemps mais, ce soir, il lui dira ce qu’il a sur le cœur.

- Beth Danvers.

Tout le monde applaudit. Beth serra les dents. Encore une raison pour que Brittany la déteste. La présidente lui fit signe d’approcher. Elle avait les jambes en coton. La présidente prit la couronne posée sur un cousin pour la mettre sur sa tête. Elle afficha un sourire, pour que les autres pensent qu’elle était heureuse et contente, avant de retenir le diadème qui menaçait de tomber et fit face à son public micro en main.

- Je remercie tous ceux qui ont voté pour moi dit-elle avec son sourire figé avant de remettre le micro à sa présidente et de retourner vers les autres filles.

Encore une heure et cette torture sera fini. Maintenant, elle avait le droit de refuser toutes les demandes de danse. Elle était la reine alors elle n’allait pas s’en priver.

Il la regarda repousser plusieurs demandes. Il se décida enfin d’aller vers elle. Il avait attendu trop longtemps. Il ne savait pas encore comment il allait s’y prendre mais, il allait lui dire que son cœur ne bat que pour elle.

Il se glissa derrière elle. Elle sursauta avant de rester pétrifiée quelques secondes. Il glissa sa main sur sa taille et approcha ses lèvres de son oreille.

- J’ai remarqué que tu as repoussé tout tes prétendants, aurais-je assez de chance pour que tu m’accordes une danse ?

Elle se retient de sourire bêtement. Elle avait senti son odeur avant qu’il ne pose ses mains sur sa taille et lui parle. Elle se retourna vers lui, il était toujours aussi beau. Elle se retenait de lui sauter au cou. Ses lèvres réclamaient mille baisers…

- Je dois bien avoir une danse en réserve dit-elle un sourire charmeur aux lèvres.

Il lui tendit la main, avec une étincelle dans les yeux. Elle avait envie de jouer et bien il était partant. Elle glissa sa main dans la sienne et le suivit vers la foule de danseur.

Il posa sa main sur sa taille comme un parfait gentleman. Elle se retint de faire glisser sa main. Après toutes ses mains baladeuses, elle avait envie que ça soit lui qui fasse ces gestes mais, il resta dans les normes. Il prit son autre main dans la sienne et approcha son visage du sien.

- Tu dois avoir mal au pied ?
- Je survivrais à quelques ampoules.
- Et si je te soulageais du poids ?
- Comment ?
- Mets tes pieds sur les miens.

Elle recula la tête pour le regarder. Il lui fit oui de la tête. Elle plaça donc ses pieds sur les siens. Il entreprit de les faire tournoyer dans la salle enchainant danse sur danse. Elle ne vit pas le temps passer dans ses bras. Il s’arrêta à la sortie de la salle et la fit descendre de ses pieds avant de prendre sa main dans la sienne pour la faire sortie du bâtiment.

Il croisa quelques connaissances mais ne s’arrêta pas. S’il s’arrêtait, il perdrait son courage. Il la conduisit vers son bâtiment. Il ne partageait pas sa chambre, la chance d’être le fils d’un donateur, cela lui donnait toute l’intimité dont il avait besoin.

Elle le suivit entre hébétude et excitation. Sa main était moite dans la sienne. Il ouvrit la porte de sa chambre et la fit entrer. Il resta de dos et essaya de reprendre sa respiration. Elle regarda l’horloge qui affichait vingt-trois heures cinquante-cinq.

- Caleb dit-elle doucement.
- Beth dit-il la voix rauque.

Elle trembla et avala sa salive. Elle ne savait pas quoi faire. À vingt-deux ans, elle aurait dû savoir comment aborder un garçon. Oui elle a déjà eu des petits amis. Pas des, mais deux. À chaque fois, ils l’ont roulé. Elle ne se faisait plus confiance ni aux garçons. Mais, elle savait au plus profond d’elle-même que Caleb serait sincère envers elle.

Il se retourna vers elle, les joues légèrement rouges. Il semblait embarassé et ses mains tremblaient. Il s’avança vers elle, lentement, comme un chat qui essayait d’attraper une souris sans qu’elle ne l’entende approcher. Il leva sa main vers son visage et la regarda droit dans les yeux.

- Je dois être un vrai imbécile d’avoir attendu si longtemps.
- De quoi parles-tu ?
- Sens dit-il en prenant la main de la jeune femme pour la poser sur son cœur.

Elle le regarda troublée. Il s’avança encore un peu et posa son front contre celui de Beth. Il lâcha un soupir avant de reprendre la parole.

- Ce soir j’ai eu du mal à rester loin de toi. Je me suis fait violence pour ne pas frapper tous ses garçons qui ont posé la main sur toi. Tu es à moi. Cela semble cru et trop direct mais mon dieu Beth tu me rends fou. Je n’arrive même plus à penser quand tu es près de moi. Je suis aussi nerveux qu’un collégien boutonneux qui va demander à la fille qu’il aime de sortir avec lui.

Elle avala la boule qui était coincée dans sa gorge. Elle voulait lui dire ce qu’elle ressentait aussi mais, les mots ne semblaient pas vouloir franchir ses lèvres. Caleb fit glissé une de ses mains dans le bas de son dos et la rapprocha de lui. Elle eut un hoquet de surprise en sentant son excitation.

- C’est si inconfortable cette situation. Chaque fois que je te vois, mon corps ne se contrôle plus. Tu envahies mes rêves, me donnant des érections nocturnes. Même les douches froides ne peuvent calmer le feu que tu allumes dans mon corps. Je ne veux pas te pousser à faire quoi que ce soit mais, je voulais te dire à quel point j’ai envie d’être avec toi. Possédé ton cœur, ton corps. Je ne suis pas un romantique, n’attends pas que je te chante une chanson ou t’offre des fleurs mais, je pourrais te le prouver tous les jours si tu me donnais ma chance.

L’horloge raisonna dans la pièce il était minuit. L’année venait de changer. Elle avait pris une résolution parmi tant d’autre et l’une d’entre elles se trouvait devant elle. Il venait de mettre son cœur à nu qu’avait-elle à répondre à ça ?

Elle le poussa légèrement avant de faire glisser sa robe à ses pieds et lui fit face. Il avala sa salive. Il l’avait rêvé mille fois nue mais, son imagination n’était pas arrivé à cette perfection. Elle ne portait qu’un string en dentelle blanc.  Elle fit un pas vers lui.

- Caleb, je ne dirais pas que je ressens la même chose pour toi parce que je ne fais pas de rêve érotique dit-elle avec un petit rire mais, je t’assure que mon corps brule de désir à chaque fois que je te vois ou que je sens ta présence. Tu n’es pas romantique cela n’est pas grave. Me prouver que tu tiens à moi me suffit largement.

Elle fit glisser la veste du jeune homme de ses épaules. Il dénoua sa cravate et défit les boutons de sa chemise. Elle fit un pas en arrière et se tourna pour prendre la direction de la chambre. Il regarda sa démarche, la chute de ses reins, ses fesses. Tout cela alluma un brassier en lui. Elle s’allongea sur le lit et le regarda entrer quelques minutes après elle. Il ne portait que son boxer noir. Elle n’avait pas peur. Elle ne stressait pas. Elle avait trop attendu ce moment.

Caleb s’avança vers elle. Il plongea son regard dans le sien. Elle lui fit un sourire avant de caresser sa joue, descendant vers son torse avant de poser sa main sur son érection. Il serra les dents et ferma les yeux. Elle le caressa sur le tissu de haut et bas encore et encore. Il trembla et du faire appel à tout son self-control pour ne pas craquer. Il lui prit la main et la ramena à ses lèvres. Il prit un de ses doigts dans sa bouche, la fixant du regard et fit le contour avec sa langue. Elle saliva. Elle était plus qu’excitée à ce moment-là. Il l’embrassa avec passion, urgence, avant de faire glisser ses lèvres vers son cou, dessinant un chemin avec le bout de sa langue jusqu’ à ses seins. Elle retint sa respiration quand il prit son sein gauche dans sa bouche. Avec le bout de la langue il joua avec sa pointe. Celle-ci devenait de plus en plus dure. Il passa au droit, le suçant, le mâchouillant doucement avant de reprendre son chemin, embrassant son ventre plat. Il entreprit de faire glisser le string de la jeune femme le long de ses jambes fines. Il retint sa respiration quand il la regarda toute nue, couché face à lui, prête à s’offrir à lui. C’était plus que ce qu’il désirait. Il leva une de ses jambes et entreprit de laisser un sillage de petits baisers jusqu’à arriver où il le désirait.

Il lui fit remonter une de ses jambes et plaça sa tête entre elles. Il se passa la langue sur les lèvres, hypnotisé par cet organe qu’il désirait tant. Il déposa un baiser dessus. Elle sursauta. Le feu menaçait de la consumer sur place s’il ne désirait pas le lui éteindre. Il passa le bout de sa langue sur son clitoris. Elle se cambra. Il posa un bras sur son ventre pour la maintenir en place. Il repassa sa langue sur le clitoris de Beth avant de le sucer doucement. Il prenait son temps, il n’était pas pressé. Il voulait lui faire l’amour avec toute la tendresse et l’amour qu’il avait pour elle. Il glissa sa langue dans son ouverture et la sentit se contracter. Il fit des petits va-et-vient, encore et encore, avant qu’elle ne le supplie de mettre fin à ce supplice mais, il ne le voulait pas. Elle bougea pour le faire reculer. Il leva la tête vers elle.

- Impatiente ?
- Tu joues ?
- Non pas du tout dit-il en riant.

Il remonta pour l’embrasser. Elle s’accrocha à lui et elle le fit basculer. Il se laissa faire. Elle gronda en remarquant qu’il n’avait pas retiré son boxer. Elle le retira pour lui. Elle relava la tête pour voir son membre dressé devant elle. Elle s’avança vers celui-ci et le prit de sa main droite. Elle l’embrassa sur tous les coins avant de le prendre dans sa bouche. Caleb serra les draps en gémissant. Elle prit un rythme lent et sensuel ce qui le fit grogner. Il posa sa main sur sa tête et l’aida à prendre de la vitesse mais, il perdait patience. Il avait assez joué. Il la fit reculer pour se positionner au-dessus d’elle. Elle le fixa du regard avant qu’il ne l’embrasse. Elle manquait d’oxygène. Il la lâcha avant d’écarter ses jambes doucement. Il trouva son entrée sans trop de difficulté mais ne la franchit pas. Elle le regarda, elle perdait patience mais il rayonnait. Elle fit bouger sa hanche mais il recula en arrière. Elle se mordit la lèvre. C’est à ce moment qu’il glissa en elle. Il entra doucement millimètre par millimètre. Elle s’agrippa à son dos tout en se cambrant pour venir à sa rencontre. Quand il fut en elle tout entier, il posa son front sur le sien pour reprendre son souffle avant de commencer sa danse divine. chaque coup de rein allumait leur flamme au lieu de l’atténuer. Ils géminèrent à l’unisson. Il l’embrassa tout en s’activant. Elle était au septième ciel, heureuse et bientôt comblée. Ils changèrent de position d’un mouvement. Elle se retrouva à califourchon sur lui. Elle posa ses mains sur son torse avant à se soulever lentement le long de son sexe. Il avait les yeux plein de désir, il se consumait pour elle. Elle mit plus de vigueur à ses chevauchements. Après quelques minutes, il reprit les commandes, s’enfonçant en elle un peu plus vite. Il n’allait pas tarder à lâcher sa semence en elle. Elle gémissait sans retenue et planta ses ongles dans son dos quand ils explosèrent en même temps. Il resta un moment au-dessus d’elle avant de se laisser glisser à côté d’elle en l’attirant dans ses bras.

- Bonne année dit-il avec une voix ensommeillée.
- Bonne année répondit-elle en fermant les yeux.

Une nouvelle année avec de nouvelles résolutions…

_________________

Merci Martyn
avatar
Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 33
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par vero le Dim 1 Jan - 19:35

pfffff trop bien

serieusement on a de super OS là , vraiment je ne sais pas lequel je préfère

superbe sexy lo" Smile

_________________

C'EST CADEAUX!
avatar
vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Fée Morgane le Dim 1 Jan - 19:52

Très belle histoire et encore un lémon chaud chaud et très tendre !!
Véro moi non plus je sais pas lequel choisir au secours !!!
avatar
Fée Morgane
Eric Northman pénètre mes rêves

Messages : 3593
Date d'inscription : 11/09/2011
Age : 24
Localisation : Avec Alexander Vlahos dans un lit à Londres <3

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Sendreen le Dim 1 Jan - 20:13

Ah oui j'ai adoré ton OS, ton style, tes personnages, ton lemon, bravo Sexy'Lo!
Très hot ton lemon et j'ai bien aimé comme tu as intégré le mot câlin.

_________________

Merci Martyn
avatar
Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 33
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Martyn le Dim 1 Jan - 20:21

J'adore tes OS quand ils ne sont pas de Véronica Mars.
(ben ouais désolée pour elle).
Encore une histoire a coupé le souffle. Cependant je l'ai trouvé tout plein de tendresse atténuant quelque peu les ardeurs lémonesques.
Très chaud aussi ce lémon.
J'ai adoré également celui-ci.

Mais purée aidez-moi ! Trop dur pour en choisir qu'un seul.
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par lulla le Dim 1 Jan - 20:44

très bel OS sexy'lo! tout dans la tendresse et le romantisme ce qui n'a absolument pas gâcher ton lemon qui était tout bonnement....CALIENTE!!!! bravo ma belle

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Marjo Salvatore le Lun 2 Jan - 11:43

Je lis ton OS ce soir!!
avatar
Marjo Salvatore
Chevauchée avec Zadiste

Messages : 1128
Date d'inscription : 14/02/2011
Age : 32
Localisation : Dans ma culotte!

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Sexy'Lo le Jeu 5 Jan - 9:11

Merci les filles et BONNE ANNÉE en retard
avatar
Sexy'Lo
mange un chocogrenouille

Messages : 589
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 28
Localisation : Le Mans

http://read-a-passion.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Martyn le Jeu 5 Jan - 10:20

Bonne Année à toi aussi.

avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par appaloosa le Sam 7 Jan - 10:56

magnifique os
bravo
avatar
appaloosa
rendez-vous avec Eric

Messages : 342
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 27
Localisation : bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par vero le Sam 7 Jan - 10:57

miam quelle bannière Smile

_________________

C'EST CADEAUX!
avatar
vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Marjo Salvatore le Dim 8 Jan - 11:43

Ca y est j'ai rattrapé mon retard!!!
Piouf c'est chaauuud tout ca!!!
Belle histoire et super lemon!!!
ola
avatar
Marjo Salvatore
Chevauchée avec Zadiste

Messages : 1128
Date d'inscription : 14/02/2011
Age : 32
Localisation : Dans ma culotte!

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Sexy'Lo le Dim 8 Jan - 20:15

Merci les filles
avatar
Sexy'Lo
mange un chocogrenouille

Messages : 589
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 28
Localisation : Le Mans

http://read-a-passion.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par sarinette le Lun 23 Jan - 11:10

Super cet os très chaud
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Sexy'Lo le Lun 23 Jan - 12:16

Merci
avatar
Sexy'Lo
mange un chocogrenouille

Messages : 589
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 28
Localisation : Le Mans

http://read-a-passion.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: OS by Sexy'Lo (Concours 4)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum