COMA (originale - terminée)

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Dim 16 Oct - 20:22

mdr bah quoi? je suis majeur non, je suis dans un état taygasmique ce soir, c’est de la faute à véro d'ailleurs, elle m'emmène voir abduction et voilà, je suis en révolte hormonales! en plus je parles de TT dans ce nouveau chapitre, ça résume vachement mon état d'esprit actuel!

Chapitre 8

_ Merde ! Mais t'étais où Al ? Heureusement que j'ai eu la présence d'esprit d’appeler l'hôpital avant les flics ! Tu m'as fait flipper bordel !

_ Désolée ! Et ne CRI PAS !

_ Ne cri pas ? Non mais elle est bonne celle-là ! On devait se rejoindre chez le psy je te rappel !

_ Et quel Psy !

_ Ça s'est mal passé ?

_ Ouais, un vrai con, à l'identique de ses confrères !

_ Bon, demain on opte pour ma seconde et ultime option.

_ Je m'attends à tout avec toi.

_ Et qu'est-ce que tu foutais à l'hôpital à une heure pareil ? Me dit pas ton portable je suis pas aussi stupide que la concierge !

_ Voir Mason.

_ Tu t'es souvenu d'un truc ?
_ Non. J'avais juste besoin de le revoir. Ce que je ressent est vraiment fort. La vache ça deviens flippant. Et......Je me demande même si....

_ Si quoi ?

_ Des patients ça fait deux ans que j'en vois. Est-ce que l'avais déjà vue avant ? Ça pourrai expliquer tout ça, j'ai retranscrit un souvenir, le souvenir d'un visage et j'en ai créer une histoire. C'est possible non ?

_ Et comment tu explique Kleaven ?

_ Là joker ! Je ne sais même pas si il est hospitalisé chez nous. Je suis largué, complètement larguée, je vais péter un plomb sous peu, je le sent.

_ BON ! Arrêtons de se prendre la tête, de toute façon on sera fixé demain. Là, maintenant, on vas se faire une soirée DVD spécial nana, allez bouge !

Cette soirée m'avait fait un bien fou, j'avais pleuré, ri au éclat, j'avais même bavé devant Taylor Lautner dans twilight. Un cocktail explosif de bonne humeur dont seul Mindy avait la clé, vraiment je ne sais pas ce que serai ma vie sans cette fille.

Après cette rafale de bien être je m'étais endormi d'un sommeil profond, si profond qu'il me semble même ne pas avoir rêvé cette nuit et ce que ça faisait un bien fou.
Au petit matin par contre la tension était palpable dans la cuisine, le petit dej était rythmé par le simple craquement des biscottes sous nos dents affamées.

_ Prête ?

_ J'ai le choix de l'être ?

_ Non.

_ Je le savais.

Nous avions parcouru au moins une bonne centaines de kilomètres pour arrivé dans un trou paumé où un seul et grand manoir plantait le décor. Je croisais les doigts aussi fort que je le pouvais quand Mindy avait commencé à ralentir, pourvu que ce ne soit pas là qu'elle m'emmenait.

_ C'est flippant cet endroit. Me dit pas que c'est là que tu vas ma lâcher !

_ Ton histoire est flippante ma vieille ! Il fallait au moins ça pour concurrencer.

_ Tu fais rien à moitié toi.

_ Tu devrai le savoir depuis le temps. On y vas ?

_ Hé bah let's go ! Maintenant qu'on y est.

Pas de salle d'attente, pas de patient, pas de bébé qui pleur en attendant un vaccin ou autre, flippant je vous dit.

_ Mr Clayton ?......Y'a quelqu'un ?

_ Ah ! Mindy ! Montez je vous en prie.

_ Dans quoi tu m'a fourré ? C'est un médecin ça ?

_ J'ai dit qu'on allait voir un médecin ? J'en ai pas le souvenir ! ….......Mr Clayton ! C'est un réel plaisir de faire votre connaissance.

_ De même.......Vous devez être Alisha ?

_ Dans le mile ! Enchantée.

Mindy me tapota dans le dos avant de m'adresser un clin d’œil.

_ Je vous laisse, prenez soin d'elle. A toute ma belle.

Je n'étais pas du tout rassurée de me retrouver avec cette homme, toute seule. On aurait dit qu'il sortait de cette époque ou tout était en unicolore, veste en queue de pie et large barbe à la Gutenberg, quelle horreur. Il m'indiqua un long couloir au ton marron et au moulures d'époque que j'empruntais avec la même inquiétude avant de m'engouffrer dans une pièce rempli de bouquin aussi vieux que les murs.

_ Installez vous Alisha.

_ Merci.

_ Non, pas sur la chaise, sur le divan.

_ Le divan ?

_ Écoutez Alisha, je sent votre réticence. Mindy vous à t-elle expliqué ma façon de pratiquer ?

_ Elle à du manger la commission.

_ Je comprends mieux. Je travail sous hypnose. Mon but est de vous pousser dans vos souvenirs les plus difficiles à atteindre, ceux que votre mémoire stock alors que vous faites tout pour ne pas vous les rappeler.

_ De l'hypnose ?

_ Vous n'avez qu'a suivre le son de ma voix, seulement ça et pour le reste, je vous fait confiance, comme vous devez me faire confiance. Ça vous vas ?

_ Je veux juste me souvenir.

_ Alors on y vas. Allongez vous confortablement et faites le vide complet dans votre esprit, ne pensez plus à rien, même pas au battement de votre cœur dans votre poitrine, à rien, sauf au silence.

J’exécutais à la lettre les ordres de Mr Clayton. Sa voix était clair et assurée, envoûtante, quant à ses yeux, ils me fixaient avec une tel intensité qu'il m'étais impossible de me détourner d'eux.
J'avais peur tout à coup, peur de la vérité et peur de retourner vers cet inconnu que je connaissais pourtant. Je devais surmonter ça, j'avais surmonté bien pire.

_......Deux, trois.......Vous y êtes ?

_ Il fait froid.

_ Bien, tout est normal Alisha. Où êtes vous maintenant ?

_ Dans un clairière je crois, il fait vraiment très froid.

_ Ce n'est rien, je suis là. Vous reconnaissez l'endroit ?

_ J'ai vraiment peur, je me sent mal à l'aise.

_ Calmez vous, je suis là, tout prêt. Rappelez-vous que ce ne sont que des souvenirs, les vôtres, personnes ne peut vous atteindre, vous êtes avec moi et vous faites du bon travail.

_ Je......Je crois que si je prends ce chemin, il me mènera à une petite rivière et à …..Kleaven je crois.

_ Qui est Kleaven ?

_ Je ne sais plus très bien.

_ Avancez jusqu'à lui, n'ayez pas peur.

Cet exercice me semblait duré des jours entiers, c'était éreintant mais plus j'avançais et plus les souvenirs, aussi clair que l'eau limpide de la rivière me revenaient en rafale, aussi douloureux qu 'agréable.
Je les voyais tous. Mewenne, Mason, Kleaven. Je savais, je savais à présent qu'ils étaient bien réel. Je me voyais promettre à Mason que je l'aiderai, que je le sortirai de là. Et Kleaven, mon dieu, comment peut-on oublier ça, un sentiment d'amour aussi fort et aussi vrai. Je n'avais plus envie de partir, plus maintenant.

_ Alisha, vous êtes arrivé au bout de votre voyage. Je vais décompter et à zéro vous vous réveillerez.

_ Laissez moi ici, s'il vous plaît.

_ Si je vous laisse ici comment tiendrez vous vos promesses ?

Clayton avait raison, mes promesses.

_ …..Trois, deux, un......Zéro vous êtes avec moi. Tout vas bien ?

_ Mon dieux. Je savais. Je savais que j'étais pas devenue dingue.

_ Il existe de très rare cas comme le vôtre. En règle général les gens oublient au moment où ils reviennent. Seul ceux dotés d'un force immense parviennent à contrer la nature. Vous êtes l'une de ces forces de la nature Alisha. Vous êtes une personne extraordinairement humaine et il en existe que peu. Si à l'avenir vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas, je répondrai présent.

_ Je ne sais pas comment vous remercier. Je savais au fond de moi, je sentais qu'il y avait quelque-chose, un truc à accomplir.

_ Je vous souhaite vraiment du courage dans votre quête, aussi compliqué qu'elle soit. Je ne doute pas une seule seconde de sa réussite.

Je ne pu m'empêcher de serrer le Dr Clayton dans mes bras. Il avait été ma révélation, celui qui l'avait permis et jamais je ne pourrai le remercier à sa juste valeur. Cet homme était vraiment un être extraordinaire, un Gutenberg extraordinaire.

Mindy m'attendait près du Pick-up une cigarette à la main, la fumée se mêlant au brouillard enveloppant. Pas un mots, elle n'avait rien dit durant tout le chemin, moi non plus. J'essayais de visualiser la manière dont j'allais m'y prendre, d'abord pour Mason, il en avait grand besoin et en suite pour Kleaven.
Les lumières de New-York pointaient déjà et le chemin m'avait parut cette fois, trop rapide. J'étais soulagée mais toujours contrariée. Est-ce que j'y arriverai comme Clayton me l'avait assuré ? Est-ce que je ne baisserai pas les bras en cours de route ? Et si eux ne se souvenaient pas de moi ? Je ne devais pas penser comme ça, être égoïste, je devais le faire c'est tout.

_ On est arrivée Al.

Les yeux de Mindy en disaient long. Son inquiétude se lisait comme un sourire béant au milieu de la figure. Pourquoi n'était-elle pas curieuse de savoir ? D'habitude elle m'aurait assaillie de questions. Je respectais son silence, d'autant plus que mon esprit n 'était pas à la confidence.
Pourvu que Mason ai de la visite demain, et pourvu que ce soit sa mère. Pour ce coup là je m'en remettais à Dieux. Aidez-moi, juste pour cette étape, aidez moi.

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Dim 16 Oct - 21:08

Parfait ! Tout bonnement parfait !
Tu assures ma belle.
Comment peux-tu nous emporter dans ce monde alors que personne n'y a été ? Ce que je veux dire c'est que comment tu nous en parles et bien c'est comme si c'était une évidence que ça se passe comme ça entre deux mondes.
Waouh ! Incroyable !
Tu t'en sors bien vraiment bien.

J'ai hâte d'avoir la suite !
Pfffff.....

Ah ! J'oubliais ! Evidemment clin d'oeil à Taylor !!!! mdr

Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Dim 16 Oct - 21:25

vraiment génial mais j'ai trouvé ça trop court j'en voulais encore.

sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 43
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Lun 17 Oct - 5:42

Smile Merci Martyn! ouais c'est un peu compliqué de parler d'un truc qu'on ne connais pas, il faut que ça reste cohérent. j'espère que ça continuera sue cette vois parce-que je t'avoue que parfois je beug! ah oui, le clin d’œil à TT lol!

Sarah, c'est ce que je dis aussi quand j'apprécie une fiction, alors merci! je fais de mon mieux pour poster vite le prochain

merci mes bichttes bisous

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Lun 24 Oct - 14:42

Chapitre 9




Je n'arrivais plus à être moi même ces jours-ci, tout se bousculait. Le réel, l'imaginaire, je n'arrivais plus à faire de différence, sauf si je devais croire en mon jument rationnel qui me disait que tout ceci n'était que pur imagination.

A l'hôpital, Mason ne cessait de m'obséder, au point que plusieurs fois par jour je me rendais dans sa chambre histoire de me convaincre qu'il était bien réel. Cette obsession jouait sur mon moral mais beaucoup plus sur mon comportement.

Jill, mon maître de stage me reprenait à chaque seconde, référençant par la même occasion mon manque de concentration et de professionnalisme. Plus rien ici ne m'attirait à présent. Les soins, les patients, tout m'était égale sauf Mason. C'est comme si mon simple souffle dépendait de lui.

_ Alisha, nous avons rendez-vous avec le directeur de l'hôpital, suis moi.

J’emboîtais le pas derrière Jill, loin de me douter que cette journée serait des plus pourrit.
Je n'avais jamais eu à faire au doyen McAllistaire mais à en croire les bruits de couloirs et les racontars en tout genre c'était un homme que l'on qualifiait d'aigri, mal fringué et peu scrupuleux qui ne se gênait pas pour dire tout haut que les méthodes d'enseignement moderne étaient à chier.

La porte de son bureau s'ouvrit puis se referma sur moi comme les barreaux d'une prison infranchissable.
Le regard baissé, je décidais de faire profil bas, au cas où, mais soit dit en passant, je n'avais aucune idée de ce que je faisais là.

_ Melle Camden, je vous ai convoqué aujourd'hui pour discuter de votre avenir chez nous.

Mes yeux s'étaient relevés vers les siens. Ses cheveux grisonnant étaient relevés en banane, à l'identique de James Dean à l'époque, il était petit et rondouillard et ses mains tremblantes étaient reliées comme pour cacher ce défaut qui lui avait valu de rester à présent dans les bureaux et non dans une salle d'opération.

_ Oui monsieur ?

_ Votre total désintérêt et le peu de professionnalisme dont vous faites preuve en ce moment m’ont poussé à la conclusion suivante.
Vous avez subit un très gros choc et votre reprise à été trop rapide. Vous avez besoin de soin, de vous retrouver et de vous reconstruire progressivement.
Vous êtes un très bon élément pour le programme mais comprenez qu'aujourd'hui ce n'est plus possible. Donc, après concertation avec vote maître de stage, nous avons décidé de vous retiré du programme pour le semestre restant. Vous reprendrez l'enseignement la session prochaine. Vos deux année reste valide, vous ne serrez en rien désavantagée.

Je serrai les dents aussi fort que je le pouvais pour ne pas me laisser submerger par l'émotion. Oui en ce moment plus rien ne m’intéressais, oui j'étais distraite, mais si seulement ils savaient, ils ne me jugeraient pas aussi vite. Ce qui me faisait plus mal c'est que Jill ai fait ça derrière mon dos. C'était plus qu'un simple enseignant, plus qu'un tuteur. Je m'étais reposé sur lui pendant ces deux années, je lui disait tout, on discutait toujours de ce qui n'allait pas, mais là, il avait organisé mon renvois sans même m'en parler.

_ Alisha !

_ Quoi ? Vous êtes ravi non ? …....J'arrive pas croire que vous ne m'en aillez même pas parler ! Je suis déçu, je pensais que la communication entre nous n'avait aucune faille concernant le travail, visiblement je me suis trompé.

_ Alisha écoute........Je ne sais pas ce qui te lie à ce petit garçon mais j'ai le sentiment que c'est quelque-chose qui m'échappe et dont tu te refuse à parler. Je ne t'ai pas fait par de ma décision car tu aurai refusé de voir la réalité en face. Fait ce que tu as à faire, reste à ses côtés, peu importe ce qui t'y pousse mais reviens moi l'année prochaine avec autant de hargne qu'il y à six moi et.....Je suis là si tu as besoin.

_ Je vous remercie mais ça ira pour moi, j'ai plus besoin de vos services.

_ Bien.......Alors à bientôt.

_ C'est ça...A bientôt.

Une fois dans les vestiaires je me laissais aller à ma tristesse. Je repensais au Dr Clayton et me dis que peut être il était et serait le seul à pour me comprendre. Peut-être devrais-je l'appeler. Je ferais ça, je l’appellerai demain, savoir qu'il pourrai répondre à mes questions me soulageais soudain.

J'étais remonté au service réa, comme n'importe quel visiteur, pris une chaise et m'asseyais au près de Mason et pris le livre des contes de Grimm qui se trouvait sur sa table de chevet. Du bout des doigts j’effleurais la couverture vieilli et tâché. Ce livre avait du vécu, ça le rendait unique et je me demandais si il lui appartenait, si il aimait ses histoire.

_ C'était mon livre quand j'étais toute petite, je lui lisais une histoire tous les soirs.

Une voix féminine s’élevait du bout de la chambre me faisant lâcher le livre de surprise.

_ C'était notre petit rituel rien qu'a nous.

Doux Jésus ! J'avais devant moi la mère de Mason et la preuve qu'en deux ans, son père n'avait pas changé d'attitude, ce qui confirmait ce que Mason m'avait confier. Derrière de long cheveux ébène rabattu sur son visage comme un rempart aux regard se cachait une femme magnifique à laquelle on avait ôté toute beauté perceptible. Sa lèvre inférieur était rouge et fendue alors que son œil droit tuméfié était à demi clos. Je n'osais pas imaginer la torture que cette femme devait subir au quotidien et ce qu'avait subit Mason depuis sa naissance. Pourtant, malgré ça, elle trouvais le courage de sourire à son enfant et capable de geste si doux qu'il était inconcevable de penser qu'elle était une femme battu.

_ Vous êtes médecin ?

_ Oh non !....Hum, j'étais infirmière mais......En fait je sors tout juste du coma donc mon année tombe à l'eau.

_ Mon bébé aussi à eu un accident mais......Il ne se réveille pas.

Je la détaillais, explorais le moindre de ses gestes. Mes yeux s'attardaient sur son visage meurtri sans pouvoir s'en défaire. Si j'avais pu claquer des doigts et faire disparaître toute cette souffrance, je l'aurais fait sans l'ombre d'un hésitation.
Mon regard devait être pesant et accusateur car d'un main elle cacha sa bouche avant de me sourire, un sourire qui se voulait rassurant. Il ne l'était pas.

_ Hum, j'ai raté la marche de l’escalier et......Badaboom ! Une vraie tête en l'air

_ Ah.

_ …...Je connais votre regard. Je sais ce que vous vous dites mais croyez moi ce n'est pas le cas.

_ Vraiment ? La plaie à votre lèvre passe encore, mais à moins de tomber sur quelque-chose de cylindrique, l’œil au beurre noir que vous arborez est issus d'un coup.

_ C'est vrai que j'ai à faire à une infirmière !!!! vous êtes fort vous le corps médical pour tirer des conclusions hâtives.

_ Je suis aussi humaine, j'ai des sentiments, du vécu et je ne supporte pas ce que je vois à travers vos yeux.

_ Qui êtes-vous ?

_ Une personne ordinaire. Vous devez aider votre fils.

_ Vous ne répondez pas à ma question ! Vous regardez mon fils comme si c'était le vôtre, comme si vous le connaissiez......Qui êtes-vous ?

_ Plutôt que de vous dire qui je suis, laissez moi vous raconter une histoire.
«  Il était une fois, une jeune fille qui à cause d'une histoire de cœur s'est retrouver dans le coma. Elle s'est retrouvé dans un monde étrange qu'elle ne comprenait pas. Au fil des jours elle pris conscience d'où elle était. Son esprit avait rejoins un monde différent, un monde où d'autre personne souffrant du même mal qu'elle cohabitaient. Elle à appris à aimer ces personnes et plus particulièrement un jeune homme nommé Kleaven et un petit garçon. Elle s'est battu et à promis à ce petit garçon de tout faire pour le faire revenir parmi les siens et surtout, elle lui à promis de le protéger de son méchant papa. Aujourd'hui la jeune fille qui est sortie du coma s’efforce d'un chose, tenir sa promesse. »

_ C'est votre histoire ? Et le petit garçon ? Est-ce que c'est de mon fils dont on parle là ?

_ Je n'ai fait que vous raconter une histoire, à vous de l'interprété de la manière qui vous conviens.

J'essayais de lui tendre une perche tout en essayant de rester crédible. Franchement, quelle personne sensé croirai une histoire pareil. Je suis complètement barge de m'exposer comme ça, je risque gros là ! Il suffit qu'elle alerte le personnel et je suis bonne pour la psy.

_ Comment le faire revenir ?

_ Pardon ? Est-ce que j'avais bien entendu sa question ???

_ C'est votre histoire non ! Alors comment est-ce que je ramène mon fils ?

_ Parlez-lui.

_ Je ne fais que ça, tout les jours que Dieux fait je suis à ses côtés et je lui parles !

_ Pas de la bonne manière. Expliquez lui, aussi dur que se soit, pourquoi il est arrivé sur ce lit d'hôpital. Là où il est il ne se souviens pas........Bonne nuit madame.

_ ….....Attendez !.....Je ne sais pas si vous êtes folle ou si on l'est toutes les deux mais....merci.

_ De rien.....Au revoir.

Au dehors, l'air qui s'engouffrait dans mes poumons me faisait un bien fou. La nuit était tombé et elle me faisait peur, elle me rappelait la mort, celle qui rodait dans les bois. Elle aussi m'avait fait une promesse : «  tu regrettera de m'avoir doublé ! Je te promet une vie d'enfer et de souffrance » m'avait-elle dit et c'est sur le divan du Dr Clayton que ce souvenir m'était revenu. Je ne savais pas quoi en penser et j'avais décidé d'oublier ce souvenir un peu trop encombrant.

Arrivée à l'appart Mindy m'attendait, la mine déconfite. J'avais la forte impression que sa journée avait été aussi pourri que le mienne. Je balançais mon sac sur un fauteuil et m'affalais à ses côtés.

_ Allez vas-y, raconte

_ Toi d'abord !

Je revivais ma journée en la racontant à ma meilleur amie qui trouvait toujours les bon mots pour me rassurer.
La concernant, la pilule était amère. L'agence de pub pour laquelle elle travaillait depuis plusieurs années avait mis la clé sous la porte sans aucuns préavis.
A croire que nos carma étaient branché sur le même secteur. Nous voilà à pointer au chômage en attendant de retrouver une activité lucrative !!!!

_ Un chocolat chaud ça te vas pour déprimer ?

_ Royal !

Je m'attelais à préparer notre remontant lorsqu'une sensation bizarre grimpait le long de ma colonne vertébrale. J'avais l'impression de me sentir en sécurité mais d'être en même temps en danger, plut^tot contradictoire me direz-vous ! J'étais prise de soubresauts à présent, comme si je ne contrôlais plus rien. Un chaleur oppressante s'empare de moi et il me semble lâcher la tasse que je tiens dans les mains, pourtant, aucun bruit de verre brisé ne me reviens en écho.

_ Ah !

_ Fait gaffe à ne pas te brûler !

_ Mi.....Min.....Ahow !

_ Alisha ? Qu'est-ce que t'a ?

A l'instant présent j'ai l'impression qu'on m'introduit quelque-chose dans la gorge, cette sensation est douloureuse mais je n'y peu rien.
La fraîcheur du carrelage ou je me suis blotti n’atténue rien. Mindy est là, au dessus de moi, elle me parle mais je n'entends rien, tout est flou......C'est le trou noir.

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Lun 24 Oct - 16:05

qu'es que c'est que ce bins il lui arrive quoi là
en tout cas j'espére que Masen vat bientôt se reveiler

sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 43
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Lun 24 Oct - 18:01

Super un nouveau chapitre.
Je lis ça ce soir !

Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Lun 24 Oct - 20:50

Mdr Sarah c'est MASON!!! mais c'est fou ça! lol! vous pensez à Edward en lisant ma fics ou quoi? lol!
merci en tout cas!

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Lun 24 Oct - 21:00

désolé masen ça me semble plus logique que mason mdr
je recomencerai sertainement la prochaine fois il fallais choisir un autre prenom lol!

sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 43
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Lun 24 Oct - 22:48

Chapitre intense ma belle !
Enfin comme tu sais si bien le faire.
Ton histoire est envoutante et attirante car si inconnue.
C'est bizarre et passionnant !
Allez à tes stylos je veux la suuuuuuuiiiiiiiiiitttttttte !
AVANT QUE JE M'ENERVE !

Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mar 25 Oct - 6:06

Merci Martyn!!!!! oui, le prochain est pas mal avancé.
Sarah, oui Mas(e)on vas bientôt se réveiller!

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Sendreen le Sam 5 Nov - 22:08

Super le chapitre 8, ca y est Alisha se rappelle d'où elle connait Kleaven. J'espère qu'elle va le retrouver maintenant.

Et le chapitre 9 était génial! Tout le long et il se termine dans le suspense! Vivement la suite, j'espère que tu vas t'y remettre rapidement.
Qu'est-ce qui lui arrive à Alisha? Elle retombe quand même pas dans le coma la pauvre! Surtout juste à cause d'un chocolat chaud mdr

_________________

Merci Martyn

Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 32
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Dim 6 Nov - 7:00

lol! Merci Sandrine!!!
oui, je vais m'y remettre, enfin le prochain chapitre est déjà écrit, ne manque plus qu'a le taper! j'ai la grosse flème on vas dire en ce moment lol! Non, elle ne retombe pas dans le coma!! Wink

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mar 8 Nov - 22:49

Chapitre 10

Les battements de mon cœur claquent dans mes tempes, comparable à un martèlement sourd, presque douloureux.
Je suis sur mon lit, il vient de se passer quoi là ? Des voix dans l'appart, Mindy et......un inconnu visiblement.

_ J'y veillerai docteur, comptez sur moi.

La porte claque, le silence règne de nouveau, brisé par les bruits de pas nu de ma coloc, preque imperceptibles. Le bout de son nez apparaît dans l'acadrure de la porte, sa mine est déconfite mais elle arrive malgré tout à me décocher un demi sourire.

_ Ça vas ma belle ?

_ Ouais......j'ai loupé un truc ? Je me suis évanouie ?

_ Tu t'es écroulé dans la cuisine, tu t'en souviens pas ?.....C'était bizarre Al......Le doc est passé, il m'a laissé ça pour toi, une ordonnance pour un scanner.

_ Un scanner ? Laisse tomber c'est rien, c'est juste........Je viens de sortir du coma, je vais pas sauter comme un cabri !

_.......Tu ne respirai plus ok ! J'ai eu la peur de ma vie ! Alors tu vas le passer ce scanner ma vieille que tu le veuille ou non je t'y traînerai par les cheveux.

Mais qu'est-ce qui n'allait pas chez moi ? Toute cette histoire, cet accident, Jason et son infidélité. Rien ne paraissait réel, sauf peut être Mindy qui venait de me rappeler que la vie était vraiment fragile. Ce pourrait-il que ce ne soit qu'un rêve ? Si c'est la cas alors réveillez moi de suite !

Je me retournais et me blotti contre mon oreiller comme j'avais l'habitude de me blottir dans les bras de Jason quand ça n'allait pas.
La sonnerie du téléphone retenti stridente dans tout l'appart, je plaque mes mains sur mes oreilles, Mindy finira bien par répondre.

_ Allô ?........Ok, au revoir.

_ C'était qui ?

_ Une erreur !

Ouais, c'est des choses qui arrivent souvent. Le sommeil m'emporte de nouveau, je suis bien et cette fois je me laisse aller, trop fatiguée pour lutter.

A mon réveil la nuit était déjà bien avancée, je soupçonne même que l'aube ne soit pas très loin. Soudain je pense à Mason et réalité se retourne contre moi, en pleine figure et étrangement je me sent rebooster, forte, déterminée et des questions fuse dans ma tête. Comment faire ? Comment les sortir de là tous les deux ? Se souviendrait-il ? Est-ce que je tisserai malgré tout des liens si il ne se souviens de rien ? Ce père si violent plierait-il devant mes menaces ? Ça c'est moins sûre quand on vois la détermination avec laquelle il manipule les gens. Promis, je me donnerai les moyens d'y arriver.

Me tirer de mon lit est difficile mais j'ai un soif de fou. Un mal de tête violent s'impose dans ma tête, arf, ou sont les anti douleurs ? Vite !!!

Pour je ne sais qu'elle raison, en passant devant le téléphone j'avais ressenti le besoin de vérifier le dernier appel reçu. En regardant l'écran l'intitulé «  hôpital » apparaissait. Je restais stoïque, réfléchissant un moment avant de conclure que Mindy avait omis ou avait fait exprès de m'annoncer une erreur plutôt que la vrai raison de l'appel de tout à l'heure. Pourquoi l'hôpital d'ailleurs ?

Je faisais les cent pas devant sa porte, me demandant si je devais ou pas la réveiller pour lui demander des explications.
Je fini par la franchir, Je distinguais la silhouette de Mindy, dissimulée sous les draps dans lesquels elle s'était enroulé.
Sa respiration était lente et lourde, signe d'un sommeil de plomb.

_ Mindy !......Mindy réveille toi, Mindy !!!

_ Hum......Quoi ?

_ Réveille toi j'te dis !

_ Hum ?.....Quoi ? Qu'est-ce qui à ? ça vas pas tu te sent mal ?

_ Shuuut, shut ! Non ça vas t'inquiète.

_ Alors quoi ?.....Putain Al il est 5h du mat ! C'est quoi ton problème ?

_ Pourquoi tu m'a baratiné?

_ Hein ?

_ Pourquoi l'hôpital à appeler ?

Elle se releva, pris appuis sur ses coudes, frictionna son visage et alluma la petite lampe qui trônait sur sa table de chevet avant de me fixer, les cheveux ébouriffés et les yeux encore dans le vague.

_ Écoute, tout ça, ça te bouffe d'accord ! Laisse tomber, vie ta vie, oublie, amuse toi, reprends ta vie mais laisse tout ça derrière toi.

_ Pourquoi ils ont appeler ?

_ Al..

_ POURQUOI ?

_ Jill à téléphoné pour te prévenir que le petit avait montré des signes de réveil.

Je la fixais une demie seconde, j'étais partagé entre la colère et le soulagement et c'est ce qui appuya ma décision de ne pas lui en coller une sévère.
Je me leva d'un bond, me dirigeant vers la salle de bain pour sauter dans un jogging aussi vite que possible. En me retournant, Mindy faisait barrage au niveau de la porte.

_ Où tu vas ? Reste là, laisse tomber.

_ C'est pas à toi de me dire ce que j'ai à faire....Pousse toi.

_ Non ! Je ne bougerai pas !

_ T'as beau être ma meilleure amie, j'te jure que si tu ne te pousse pas de cette porte je te casse la gueule.

_ Essaye pour voir !

_ Ne me tente pas, surtout pas !

Mindy scrutais mes yeux et ce qu'elle y voyait devait être effrayant car elle lâchât un de ses bras pour me laisser le champ libre. Ses yeux m'imploraient mais pour une fois, son air triste ne me touchait pas. Elle se résigna et me laissa sortir de la salle de bain avec résignation.

_ C'est en train de te détruire et tu ne vois rien !

_ Tu ne sais pas ce que j'ai vécu, tu ne comprends pas ce que je ressent alors tes impression et tes conclusions tu te les garde ok !

C'est sur ces mots que je claquais la porte avant de m'engouffrer dans l'air frais des rues du petit matin direction l'hôpital.
En chemin, mille questions me traversaient l’esprit. Pourquoi son réveil ?Est-ce que c'était grâce à sa mère qui avait cru en mon histoire, était-ce lui seul ? Se souviendrait-il de moi une fois totalement rétabli ? Et moi, est-ce que j'arriverai à le protéger ?

La porte des urgences par où j'avais l'habitude d'entrée s'étaient ouverte et l'odeur du détergent piquait mes narines quelques secondes, assez pour revenir à la réalité.
Je me stoppais un moment hésitante, prise d'angoisse et de sueur froide. J'inspirais un grand coup, j'aurai peut être besoin d'oxygène, l'émotion....
A mesure de mon ascension vers Mason les bruits des machines du service de réa animaient comme à leurs habitudes les couloirs silencieux et lugubre.
Je n'étais plus très loin de lui à présent, j'inspirais encore tout en me concentrant et c'est le visage de Jill devant le mien qui brisa toute cette concentration.

_ Bonjours Alisha.

_ Bonjour. Pourquoi vous m'avez appeler ?

_ Il à été conscient quelques minutes avant de perdre de nouveau connaissance et.....Il t'a réclamé.

_ Vraiment ?

_ Oui.....Le réveil à été brutal, trop peut être, il n'a pas supporté. Bref, c'est une bonne chose, son état est stable, il n'est plus relié au respirateur. Reste plus qu'a attendre pour voir ce qu'il en est niveau neuro.

_ A part ça ? D'autre problèmes ?

_ Il ne réponds pas au test réflexes. Pour le moment le diagnostique nous fait dire que l'usage de ses jambes n'est plus d'actualité, mais comme je viens de te le dire, il faut laisser faire le temps et attendre qu'il se réveil.

_ Bien.....Ces parents sont là ?

_ Sa mère oui.

_ Et son père ? Il à appeler ? Il vas passer ?

_ Probablement oui......Alisha y'a un soucis ?

_ Non....Je....Je peut y aller ?

_ Si on te demande, on ne s'est pas parler, je ne t'es pas appeler, c'est clair ?

_ Très clair.

Jill reprit son chemin et moi le mien. Plus que l'angoisse il y avait la peur. Peur d'affronter cet homme, peur de ce qu'il pourrait faire et peur que tout ceci ne serve à rien.
Enfin sur le pas de la porte, j'observais la joie visible sur le visage de Madame Cooper, la joie d'une mère qui reprends son souffle au moment ou son fils quasi mort reprends le sien. Mon cœur se souleva d'émotion et un soupir peu discret avait trahi ma présence.
Madame Cooper lâchât la main de son fils pour se ruer dans mes bras. Elle me serrait si fort que l'oxygène accumulé quelques minutes auparavant m'aura finalement servi à quelque chose.

_ Je ne vois ni ailes, ni lumière aveuglante mais je sais maintenant que vous êtes un ange.

Je n'avais pas de mots à lui retourner, je la serrai juste un peu plus fort pour lui faire comprendre que moi aussi j'étais heureuse. Mon regard se posait sur Mason alors que j'étais encore lové dans ses bras, j'avais envie de la même étreinte avec mon tout petit compagnon, j'avais envie de lui dire qu'il avait été courageux et que j'étais fière de lui, lui dire que j'étais là et que je tiendrais ma promesse jusqu'au bout. Il était revenu, il était là, enfin.

_ Alors ? Qu'on dit les médecins ?

_ Qu'il était définitivement sorti du coma profond. Le réveil à été trop rapide et c'est pour ça qu'il à perdu de nouveau connaissance mais c'est fini tout ça. Je vais pouvoir le ramener à la maison très bientôt.

J'essayais d'afficher une mine surprise, rassurante. Je savais par Jill que Mason ne sortirait pas de si tôt, qu'il allait probablement perdre l'usage de ses jambes. Je savais aussi que le réveil ne serai pas de tout repos. Kiné, sport, douleur, déception, abandon, tout ça attendait Mason lorsqu'il ouvrirai les yeux mais je n'était pas en mesure de lui expliquer tout ça et franchement, là, maintenant je préférais admirer le bonheur sur son visage, bonheur qui partie en un claquement de doigt la seconde d'après.

_ Alors ça y est ! Il est de retour le morveux ?

Le visage de Madame Cooper se crispa un moment puis arbora un sourie léger au coin des lèvres.

_ Oui Glenn, tu as vue, notre petit homme est revenu.

_ Il s'est réveillé ? Il à dit quoi ? Hein ? Qu'est-ce qu'il à dit ?

Cet homme n'avait aucune compassion, aucun sentiments ! Il attrapa Mason par les épaules le secouant d'avant en arrière histoire qu'il réagisse.

_ Aller gamin, je sais que tu es réveillé !

_ Glenn !

_ Hey ! Ne faites pas ça ! Vous avez un problème ou quoi ?

_ Qu'est-ce que t'a toi ? T'es qui ?

Sans même réfléchir aux conséquences du geste que j'allais porté, j'attrapais le vase qui se tenait là, tout prêt et le laissa s'écraser sur la tête de Monsieur Cooper avant qu'il ne tombe avec lui sur le sol carrelé de la chambre. Tout aussi rapidement j'ordonnais à Georgina, la standardiste d'appeler la sécurité.
De retour auprès de Mason, Madame Cooper elle, se tenait au dessus de son mari, lui caressant les cheveux des larmes pleins les yeux. J'étais déconcerté, choqué même de ce que je voyais et compris que l'emprise qu'il avait sur elle était bien plus profond. Je savais aussi que pour moi, les ennuis pointaient le bout de leur nez, rien de bon.

_ Vous n'auriez pas du faire ça, il ne vas pas être content et je ne pourrais rien pour vous.

_ Madame Cooper, ne faites pas ça ! Si vous abandonner c'est comme si vous laissiez Mason retomber dans le coma. Vous savez tout comme moi que sa chute n'est pas accidentel, madame Cooper je vous en prie, réfléchissez.

J'entendais les pas lourds et rapide des boots des agents de sécurité. Il étaient à présent dans la chambre, aux côté de monsieur Cooper qui reprenait ses esprits. Jill et le chef de service entrèrent à leur tour. Le regard de Jill laissait transparaître de la déception et je détournais le mien pour ne pas avoir à affronter ça.

_ C'est juste un mal entendu ! Cette femme à cru que mon mari voulait du mal à notre fils mais il n'en est rien. Dis leur cheri qu'elle s'est trompée !

_ C'est une malade !!!!! je ne veux plus qu'elle s'approche de nous c'est clair ! Si je la revois auprès de mon gamin je dépose plainte contre votre hôpital ok ! C'est dingue ! On laisse entrer n'importe qui de nos jours !

Jill m'attrapa le bras violemment et me tira en dehors de la chambre.

_ Bon sang ! À quoi tu joue là ?

_ C'est une femme battu ! Ça se vois non ? Bordel il secouait le petit comme une poupée de chiffon !

_ Tu peux prouver ça ? Hein ? Tu peut prouver là maintenant devant tout le monde ce que tu avance ?

_ Vous voyez bien ces marques sur son visage, son comportement, celui du père !?

_ A tu une preuve ?

_ Non.

_ Tant qu'elle ne parlera pas et qu'on ne peut pas prouver qu'il y à violence on ne peu rien faire.

_ Aidez moi alors !

_ J'en ai déjà trop fait Alisha. Là, vue l'incident qui viens de se passer je doute fort que je puisse faire quelque chose.

Après Jill c'est McAllistaire qui se chargea de mon cas. Il m'avait donner l'ordre de ne plus remettre les pieds à l'hôpital jusqu'à la rentrée prochaine. Il m'ordonna de me faire oublier un moment et de prier très fort pour qu'il n'y ai pas de plainte de déposé à l'encontre de l'hôpital.

Je quittais l'hôpital sans même avoir adressé un regard ou une parole à Mason. Je quittais les lieux à reculons, me promettant à moi même de ne pas baisser les bras, d'être forte et courageuse et d'affronter ce problème à bras le corps.
Au dehors Mindy m'attendait, heureusement qu'elle était là, je n'aurai pas eu la force de rentrer seule à la maison.

_ Aller, j'te ramène.

_ Comment t'as sus que j'étais dans la merde ?

_ Jill.

Je me laissais aller aux bras de Mindy tout en réfléchissant, encore et encore et ma force de tout à l'heure déclinait de minutes en minutes. Si je n'arrivais pas à sauver Mason, alors comment est-ce que je pourrais sauver Kleaven ?
Est-ce que c'est mal d'avoir pensé un instant que je réussirai ? Est-ce que je me suis surestimé moi même ?
On fait des promesses tout au long de notre vie et quand on fait le bilan, on en tiens même pas le quart. L'ai était doux dehors mais j'avais l'impression d'être gelée de l’intérieur, gelée par l'amertume et la déception. Le claquement des talons de Mindy sur le bitume me ramenaient une énième fois à la réalité à laquelle je me déconnectais souvent ces temps-ci.

_ Tu pensais vraiment ce que tu m'a dit tout à l'heure ?

_ Que ça te bouffait ? Carrément, la preuve.

_ Mais j'ai promis.

_ Tua s promis de faire de ton mieux, tu à promis d'essayer.....Écoute Al t'es pas un super héros qui peu soulever des montagnes ok. Tu à fait ce que tu à pu, stop.

_ Tu comprendrais si seulement tu avais été avec moi dans cette chambre.

_ Mais je n'y était pas, et je ne compte pas y être non plus demain, ni le jour d'après.......Alors ? Tu vas faire quoi maintenant ?

_ Continuez à me battre.

_ T'es une acharné Al, t'es vraiment cinglée.

_ Non, je veux juste sauver un petit garçon.

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Mar 8 Nov - 23:38

Et bien ma belle ce chapitre est génial.
Bien sûr pas dans le sens de l'histoire, la situation est tellement émouvante.
Moi aussi je lui aurais cassé le vase sur la tête à ce mec !
Il y a de tout dans ta fict le côté coma que l'on ne connait pas mais que tu as si bien envisagé, le père violent, la femme battu ! Tu t'en sors admirablement bien. Tu fais passer toutes les émotions que l'on peut ressentir à ces moments là.
Bravo et merci pour ce moment bourré d'émotions.

Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mer 9 Nov - 6:31

ro Merci Martyn mais Franchement je ne suis pas satisfaite de ce chapitre ni du prochain, j'ai beaucoup de mal à mettre en place à l'écrit ce que je voudrai écrire lol!
Merci d'être toujours fidèle! bisous

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Mer 9 Nov - 10:58

Moi je le trouvais bien !

Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Mer 9 Nov - 13:38

vraiment génial ce chapitre et pourquoi ils ne font pas une enquéte mince alors elle l'a vu secoué "mason" et c'est une ancien élève grrrr!

bon et bien j'espére que la suite arrivera plus vite
en tous cas merci pour cette belle histoire

sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 43
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mer 9 Nov - 15:13

Merci Sarah!
la suite arrive bientôt.
bisous

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par vero le Mer 9 Nov - 17:03

super ma belle, vraiment pour quelqu'un qui n'a pas d'inspi c'est super riche je trouve

Smile

_________________

C'EST CADEAUX!

vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mer 9 Nov - 17:08

Merci Véro

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Jeu 10 Nov - 9:39

Et mince c'est pas la suite

sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 43
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Sendreen le Jeu 10 Nov - 22:35

Oui je l'ai trouvé très bien écrit ce chapitre, j'aurais pas réagi comme ça face au père étant donné que du coup elle peut plus entrer dans l'hosto maintenant mais je suis sûre que tu nous concoctes quelque chose de chouette.

Je le répète, j'aime beaucoup cette histoire. Et je me demande toujours où il est ce Kleaven! On va bientôt en savoir plus?

_________________

Merci Martyn

Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 32
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Ven 11 Nov - 7:05

Merci Sandrine.
Alors oui, Kleaven arrive et un peu d'action avec, j'ai beaucoup de mal à tout mettre en place.
J'ai tout fait pour ne plus pouvoir rentrer à l'hosto justement pour me pencher pendant sa guérison sur le cas Kleaven, donc ça vas venir. Je suis contente que cette fiction te plaise.

Sarah, je voulais poster hier mais j'avais la flemme d'écrire la fin du chapitre donc ce sera dans le week-end probablement.

_________________

lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par vero le Ven 11 Nov - 10:28

pfff même pas de nouveau chapitre lol!

_________________

C'EST CADEAUX!

vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum