COMA (originale - terminée)

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Dim 28 Aoû - 11:48

héllo!
voilà une petit moment que j'ai commencé cette fiction, toujours fantastique, mais sans vampire ni loups cette fois-ci! j'attends vos critiques avec impatience! voici les deux premiers chapitres
ps: pas de créa pour le moment mais ça viendra!

COMA


Au loin, le carillon d'une église, approchant, au fur et à mesure de ma descente vertigineuse dans ce tunnel sombre et froid. Où suis-je ? Où vais-je ? Cette sensation de vide en moi, cette sensation de quitter tout ce que je suis, tout ce que j'ai........... l'impression d'être une âme damné qui s'envole vers l'enfer.

chapitre 1


M'étais-je endormie ? Ivre par une soirée trop arrosée ? Probablement car la fraîcheur de l'herbe sur laquelle je m'éveillais indiquait que je me trouvais soit à Central Park, soit loin, très loin de chez moi.
Ma main, instinctivement caressait l'environnement qui m'entourait, je n'avais aucune envie d’ouvrir mes paupières et de m’apercevoir que ce n'était qu'un rêve. Je savourais cette sensation de bien être irréel qui m'étais accordé de connaître, car jamais, oh ! grand jamais il m'avait été offert de ressentir pareil sensation. Un tel sentiment ne pouvait exister que dans la mort, et morte, ça je ne l'étais pas.

Je continuais à m'agiter comme on le ferait en pleine période hivernal, couché dans la neige à imiter une tortue, en regardant le ciel blanchâtre et chargé. Je sentais la rosée se déposer sur ma peau, j'aimais ce qu'elle me procurais, ce jolie frisson qui calmait l'ardeur de la chaleur humaine.
Je me suis surprise à sourire légèrement, je ne voulais pas quitter cet endroit, je ne voulais pas me réveiller mais un ricanement échoué à mes oreilles me fis ouvrir les yeux en grand dans un réflexe humain que rien n'aurait pu contrôler.

_ Qui es là ?

Ma tête tournait de tout les côtés, sur le qui vive. Rien.
Je restais assise et observais cette fois réellement les lieux qui m'entouraient. Une prairie, vaste, verte et étrangement calme et déserte agrémenté de quelques chênes immenses et probablement plusieurs fois centenaires. Le ciel était à la hauteur de ce que j'avais imaginé quelques secondes plus tôt. Son bleu azur n'abritait aucun nuages qui pouvaient trahir un orage ou une averse passagère.
Mais où est-ce que je pouvais bien être ? J'essayais de me remémorer ma soirée de la veille mais aucuns souvenirs ne me revenais. Je fermais les yeux, les plissais, m'obligeant à me rappeler mais toujours rien, comme si hier n'avais jamais existé.
Je m'attardais alors sur moi même. Mes mains, ma peau, me paraissait si blanche et si douce. Je fus étonné de voir que je portais une robe blanche, et, en la détaillant de plus près, en la touchant je m' aperçu que c'était une de ces blouses d’hôpital affreuse qui laisse vos attributs au grand air. L'inquiétude m’envahissait alors, plus grande et plus forte qu'on ne pourrait l'être habituellement.

_ Hé, oh !.......y' a quelqu'un ?

Encore ces ricanements lointains, mais d'où viennent-ils et où suis-je enfin !?
Maintenant sur mes deux jambes je m'incitais à avancer, à marcher jusqu'à ce que je tombe sur une habitation, sur quelqu'un ou sur ces garnements qui me faisaient tourner en bourrique et attisaient mon inquiétude.

Ce silence pesant devenait effrayant, oppressant. Au loin, à quelques centaines de mètres une forêt dense me faisait face et c'est là que je trouverais refuge.
Les gloussements humains avaient disparus et sur le trajet je pensais à ma mère, mon père, Mindy ma meilleur amie, mon groupe de yoga et surtout à Jason.
J'essayais de me rappeler encore une fois ce que j'avais fait hier soir. Je me souviens juste avoir envoyer un message à Mindy pour lui dire que je ne serai pas là mais je ne me souviens pas pourquoi, ni pourquoi j'étais là, à cet endroit vêtue d'une blouse de malade au milieu d'un désert de pelouse verdoyante entouré de personne qui n'osaient pas se montrer et qui se jouaient de moi.

Je m'engouffrais enfin dans la dense verdure, un petit vent agréable me frôlait la peau.
Entre deux arbres, une enfant, en blouse blanche identique à la mienne à quelques détail près que la sienne était rose avec de petits oursons marron. Sa peau était pâle, presque transparente, ses lèvres gercées et bleutées. Ses yeux bleu étaient soutenus de cernes noir qui rendaient son apparence générale fantomatique.

_ Hey ! Salut ma grande ! Je m'appelle Alisha.

Elle me souriait en restant stoïque sous sa petite robe, un sourire rempli de coquineries, un sourire d'enfant heureux et pourtant si étrange vu d'ici.
Je m’avançais d'un pas pour la rejoindre mais elle partie en courant entre les arbres.

_ Attends ! T'en vas pas, reviens !

Je m'élançais à sa poursuite. Mes pieds nus ne semblaient pas souffrir de fouler le sol jonché de petits cailloux, de brindilles et de terre dur. J'avais cette impression étrange de courir sur du coton mais je ne m 'y attardais pas plus que ça, il fallait impérativement que je suive et que je rattrape cette jeune fille, elle était la clé de mon énigme.

Les ricanements, ils étaient de nouveau présent, tout autour de moi,plus présent et plus perceptibles. J'avais fini ma course au milieu d'une petite clairière où le soleil inondait chaque parcelle de terre.
Là, derrière les arbres se dévoilait au moins une dizaines de petites blouses identiques à celle de la jeune fille.

_ Je.......je m'appelle Alisha. …..Est-ce que vous pouvez m'aider? Je ne sais pas du tout où je suis et j'aimerais retrouver le chemin de ma maison.....vous pouvez m'aider ?

Un petit garçon, plus jeune que les autres se détachait du groupe et vint à ma rencontre. Son apparence était la même que la petite fille de tout à l'heure mais son expression était joyeuse et pure. Il me tira le bras et je m'ajustais à sa hauteur.
Sa main douce et frêle caressait mon visage de manière très tendre, je ne le quittais pas des yeux.

_ Toi aussi tu as mal n'est-ce pas ?

_ Heu.....Non mon grand j'ai pas mal ! Tu as mal toi ?

Son sourire était si compatissant et son attitude si mature que s'en était troublant pour un enfant de son âge, il ne devait pas avoir plus de 5 ans.

_ On s'y fait tous avec le temps, suit moi.

Il avait blotti sa main dans la mienne, les autres enfants aussi étaient tous présent autour de moi et en silence j'entrais dans leur monde et mon inquiétude se dissipait à mesure que l'on avançait dans la dense forêt.

_ Ici c'est chez nous ! On y es en sécurité et elle ne peux pas nous atteindre. Viens, ne soit pas timide ! Je vais te présenté Mewenne, c'est elle qui nous guide.

J'avais du mal à croire ce que je voyais à présent. Des petites cahutes faites de bois, de branche bien garni, décorées avec goût, agrémenté même de belle gargouilles taillées dans de la roche dur, posé à côté des portes comme si elles étaient là pour protéger ces gens de maléfices invisible. Ce lieu ressemblait de près à ce que je pouvais m' imaginer d'une tribut d'indigènes. Est-ce cela que je suis maintenant? Une indigène vêtu d'un blouse de malade ?

Le petit garçon stoppa sa marche et j'en fis de même. Une petite pression exercé contre mes doigts me fis baisser les yeux vers lui.

_ Je m'appelle Mason.

_ Enchantée de faire ta connaissance Mason.

Enfin il me lâchât et parti en courant à travers les fourrés.
Une femme aux cheveux grisé par le temps m'apparut alors adossé à un arbre les bras croisés. Elle ressemblait aux autres avec sa peau pâle et ses cernes affreuse dessiné sous ses yeux mais encore une fois elle paraissait sereine.
Je n'osais croiser son regard, je commençais réellement à ressentir de la peur. Les entrailles qui brûle, le cœur qui bat plus fort, plus vite, cette boule logé au creux de ma gorge.

J'essayais de me rappeler une énième fois ce que j'avais fait de ma soirée en levant les yeux au ciel pour y chercher de l'aide mais quand je les baissais à nouveau cette femme était toute proche de moi, que me voulait-elle ?

_ Je peux comprendre ton inquiétude jeune fille. Cependant soit la bienvenue ici.

_ Et c'est où ici ? Excusez moi, ma question vous paraîtra peut être idiote mais...Vous êtes qui au juste et qu'est-ce que je fais ici ?

_ Tu dois être épuisé, suis moi.

Pourquoi ne répondait-elle pas à ma question ? N'avait-elle aucune réponse à me donner, ou alors peut être que j'étais maintenant adepte à mon insu d'une secte horrible.
J’emboîtais le pas derrière elle méfiante, toisant les alentours de droite à gauche, observant ces gens, ces enfants.

Toutes ces âmes paraissaient heureuse de vivre, de vivre ici dans ce monde clair et obscure à la fois. Ils se ressemblaient tous, sans exception, même moi je leur ressemblais avec ma robe des plus désagréable à porter.
Je passais une main sur mon visage me demandant si moi aussi j'arborais cet air fantomatique et irréel.
Je sentais mes mains se mettre à trembler, devenir moites. J'avais bel et bien peur de ces gens.

Mewenne m'avait mené jusqu'à l'une de ces cahutes, la dernière du village. Six lits s'y trouvaient et six commodes.
Une odeur d'épice, d'eau et d'herbe fraîche embaumait l'endroit. Le bois était brut, si beau. Je m'attardais à le caresser, l'observer.
Ça me rappelait quand j'étais toute petite et qu'avec Mindy on se faufilaient dans l'atelier de menuiserie de son père. On l'observait manier et dompter le bois pendant des heures durant. Il nous était même arrivé de nous endormir dans la sciure qui jonchait le sol. J’esquissais un sourire au rappel de ces souvenirs.


_ Tu pourra te reposer ici. Les commodes comme tu peux t'en douter ne servent à rien, juste à nous rappeler d'où nous venons, un peu de réalité ne fait pas de mal parfois.

La réalité ? Elle visait juste. Était-ce réel au final ?

_ Et pour la toilette?

Pourquoi cette question était-elle sortie de ma bouche alors que tant d'interrogations bien plus importante ma tracassaient ? Mewenne souriait, un peu gêné et surprise de cette toute première interrogation sensé.

_ Nous en parlerons ce soir autour du feu, je te présenterais aux autres et beaucoup de tes questions trouveront réponses à la tombé de la nuit.

Sur ces paroles Mewenne pris congé me laissant seule dans cette endroit inconnu. Un miroir ! Il me fallait un miroir ! Je voulais voir à quoi je ressemblais, si c'était vraiment moi dans ce corps, dans ce monde......dans ce rêve.

Plusieurs longues minutes j'étais resté là, assise et béate à chercher ce que je pouvais bien faire. De nouveau cette idée de secte me revins à l’esprit. Était-ce possible que je me soit laissé embarquer ici ? Par des gens mal intentionnés ? Profiteurs ? Machiavéliques ?
Sans vraiment réfléchir à ce que je faisais je sortais de cette prison aux barreaux invisibles et m'enfonçais à vive allure dans l'opulente forêt qui m'entourait.
Je courrais, encore et encore jusqu'à ce que les palpitations de mon cœur trop douloureuse me fassent m'arrêter, appuyant mon bras sur un tronc pour reprendre ma respiration.
Ma bouche était sèche, j'avais soif. L'envie de la sensation de l'eau s'écoulant dans mon corps était pressante, mais rien à l'horizon ne pouvait l'assouvir.


Je reprenais ma folle ascension vers une destination inconnue, je courrais sans but précis, sauf celui de rentrer chez moi par n'importe quel moyen.
J’espérais qu'a un certain moment je sortirais de cette épaisse forêt et qu'une route où la circulation serai abondante me tendrait les bras en grand, ou, que les grattes ciel immense de New York embrasseraient mes yeux.
Mon cœur battait de plus en plus fort, de plus en plus douloureusement.
Je m’effondrai sur la terre humide et j'abandonnais toute idée de me relever lors-ce-qu'une lumière intense inonda mes yeux.

J'eus un sursaut de surprise les premières seconde, puis, la douleur que cette lumière m'infligeait me fis extirper un cri plus explicite, agrémenté d'une souffrance supplémentaire à mon poignet, j'avais l'impression que l'on m'enfonçait un couteau aiguisé dans les veines et qu'un feu les embrassait en suite.
Affolé je ne trouvais pas les mots pour appeler à l'aide, j’essayais de pleurer mais je n'y arrivais pas.
Je m'abandonnais à moi même, je m'en allais.
Étais-je en train de mourir ?













Chapitre 2


Pourquoi lors-ce-que l'on crois mourir, ou que l'on meurt, revoit-on passer toute notre vie ? Du moins certains passages et certains visages ?

A cet instant j'avais perdu tout mes reperds, mes sens ne répondaient plus et mes mains cherchaient à tâtons un appuis ou un réconfort mais elles ne trouvèrent que le sol.
Aucun mots ne sortait de ma bouche pourtant j'aurai voulu crier.

_ Calme toi ! Me dit une voix douce et masculine en posant une main sur mon épaule.

_ Il faut que tu te calme, c'est le meilleur moyen crois moi.

Sa main avait attrapé la mienne et je la senti se poser sur sa poitrine.

_ Respire au même rythme que moi.........voilà c'est bien, ne pense pas à la douleur, elle n'existe pas.

J’exécutais avec assiduité tous les conseils de mon sauveur. Je respectais à la lettre chacune de ses paroles. « Calme toi » pensais-je intérieurement, «  calme toi »
Effectivement, au bout de quelques longues minutes de contrôle de sois et de conseils utiles mon cœur avait repris un rythme régulier et moins douloureux. Ma vue revenait, progressivement mais était encore flou. Quand à mon poignet, plus l'ambiance redevenait clair, plus j'avais l'impression de voir du sang ruisseler lentement à son extrémité.

_ J'ai besoin de réponses ! Là, tout de suite !.....Et......Et puis j'ai soif !

Je n'avais trouvé rien d'autre à dire. L'image que me renvoyait ce jeune homme était encore imprécise mais je distinguais parfaitement la couleur ébène de ses cheveux indisciplinés.
J'avais aussi apprécié son contact chaud sur ma main et m'en rappelais son intensité. Un sentiment de protection et de confiance m'avait envahi à cet instant ou je croyais m'éteindre.
Je l'entendais ricaner légèrement et me surprise de la fin de ma phrase. On aurai dit une enfant faisant un caprice et je crois qu'a mon tour j'eus un léger sourire de gêne.

_ Si tu veux bien je vais me présenter avant toutes chose. Je m'appelle Kleaven Smith.

_ Enchantée........Alisha Parker.

_ Bien. Que voulez vous savoir Alisha Parker ? Si vous êtes morte ?

_ C'est pas mal oui pour une première questions !

_ Hé bien non ! Vous êtes dans ce que l'on appelle un état comateux. Suite à.....un accident, une maladie peut être, ça, seule vous en avez la réponse.

Mes yeux s'étaient habitués de nouveaux au monde qui m'entourait.
Mon regard s'était immédiatement plongé dans celui de Kleaven, dans ses yeux vert, aussi vert que la prairie de tout à l'heure.
Ses traits étaient fins mais cette allure fantomatique habitait aussi son visage ce qui faussait malheureusement ce qu'il était vraiment sous cet affreux costume.

_ Dans le coma ? Mais c'est impossible, pourquoi est-ce que je serai dans le coma ? Je commençais à me poser des questions sur ce que Mewenne m'avait dit quelques minutes plus tôt.

_ On se pose tous la même question. Et tant que nous n'aurons pas trouvé la réponse nous resterons ici ou alors nous seront happé par la mort lors d'une de ces nuit noir que nous côtoyons chaque jours.

_ Oui, bon, alors supposons que ce soit la cas, que je sois réellement dans le coma. Que vient-il de se passer là ?

_ Sais tu ce qu'est le coma ?

_ Heu.......Je dois dire que je n'en avait strictement aucune idée. Je savais bien comme tout le monde que le coma se rapportait à un état végétatif, enfin je le pensais et que le cerveau ne répondait plus au demande mais à part ça, je ne savais rien d'autre.

_ Ok je vois.

Kleaven se lança dans l'explication médical de cet état. Il m’expliquait qu'il y avait 4 stades de coma et que ceux qui étaient présent ici seraient plutôt voisins au stade 2 et 3 qu'il qualifiait de coma profond ou semi profond. Quelques uns, ceux qui cédaient facilement à la mort étaient eux, très proche du stade 4. Aucune réactions aux stimulus, la vie maintenue par des machines et le tracé presque plat. Autant dire une mort quasi cérébrale.

Je restais bouche bée à l'écouter m’expliquer ce qu'était probablement ma vie au delà de mes yeux, au delà de ce monde.
J'avais eus aussi un cours sur les causes du coma. Traumatisme crânien grave, causes neurologiques, métaboliques, toxiques et j'en fini par conclure, par élimination, que ce serai plutôt du genre accident de voiture, chute grave ou autres.
Je connaissais très bien ma vie et mon corps pour en dire que les autres interprétations étaient à écarter, j'étais en parfaite santé.

_ Détail moi ces stades s'il te plais, je veux en savoir plus !

_ Ce n'est que du médical tu sais, la science à ses défaillances et même si cela est très rare il arrive que des patients de stade 4 se réveil sans trop de séquelles, qu'elles soient psychologique ou physique.....En gros, nous, nous ne réagissons pas au appel extérieur......Un jour à la fac une très bonne amie, Véro m'a dit ceci après un cours très compliqué sur le psychisme : « Le cerveau se focalise sur le corps et oubli l'esprit pour mieux guérir le corps. » Je trouve cette phrase plutôt bien tourné pour l'expliquer.

J'avais vraiment beaucoup de mal à cerner la situation, à me projeter en arrière en m'imaginant blessé et en imaginant la souffrance de mes parents face à cela.

_ Tu n'a pas répondu à ma première question, c'était quoi ça ?

_ La réaction du corps médical.

_ Hein ?

_ Accélération du rythme cardiaque, patiente agitée. Il on regarder tes pupilles avec une petite lampe, comme chez le médecin puis t’ont injecté un produit, le quel je ne sais pas, pour te stabiliser. D’où cette lumière aveuglante et cette douleur. Tu ne ressent rien là bas mais tu ressent tout ici, c'est pour ça qu'il faut rester calme tu comprends ?

_ J'ai du mal.

_ Tu t'y fera.

Kleaven ne passait pas par quatre chemins, il me disait ce que je ne voulais pas entendre mais qui pourtant était nécessaire.
J'en apprenais un peu plus à chaque seconde.
Les enfants étaient les plus difficiles à canaliser, trop espiègles, trop pure et parfois indisciplinés ! Ils ne méritaient pas d'être ici, c'était mon jument personnel mais chaque être humain ne devrait-il pas se sentir affecté lors-ce-que la maladie touche un être aussi innocent ?

Je me rappelais le petit Mason. Cet enfant m'avait parut si …..humain, si gentil, il m'avait fasciné au premier regard et j'étais persuadée qu'il pourrai m'apporter beaucoup de réconfort rien que par sa simple présence.

_ Tu es ici depuis longtemps ?

_ Je sais plus. On oubli de compter arrivé un certain temps, on vie, ici, sans véritablement se poser les bonnes questions.......Tu as toujours soif ?

_ Heu.....Oui !

Kleaven se leva, s'épousseta et me tendit la main. Machinalement je détournais la tête, oui, la fameuse blouse ouverte des hôpitaux, je me sentais un peu gênée et je senti mon sang distraire mes joues.

_ Ça aussi tu t'y fera. Me dit-il sur un ton détaché qui me remis à l'aise en un instant.

Lui tenant toujours la main je me laissais guider à travers bois, appréciant le vent qui sifflait entre les branches mais m'étonnais de ne voir ni d'entendre aucuns oiseaux, aucun animal si petit qu'il soit et, qui d’ordinaire aurai dus animer les lieux.
Pas un mot ne filtraient, rien que nous dans un silence plaquant mais agréable. Mes yeux arpentaient le moindre centimètres carrée du monde qui m'entourait. J'en cherchais un semblant d'habitudes, des choses que je connaissais et qui manquait ici. La nature était ancestrale,immanquablement assidue dans chacun des siècles, dans chacun des rêves et dans chacune des histoires.
Tant de chose manquait au décors.

L'air devenait humide, chargé et le bruit d'un céleste ruissellement me fis revenir à cet instant, toujours pendue à mon nouvel ami.
J'avais conscience qu'une rivière était proche et je sentais déjà la fraîcheur de l'eau envahir ma bouche, ma gorge puis mon corps tout entier. M'abreuver ainsi devrai me permettre de me sentir beaucoup mieux et d'affronter le reste de cette journée.

_ Dit-donc ! C'est plus qu'un verre d'eau que tu m'offre !

_ Oui, mais c'est pas uniquement pour ça que je t'ai fait venir ici......Viens, je voudrai te montrer quelque-chose.

Toujours sur ses talons, je suivais lentement sa marche intrigante jusqu'au bord de l'épaisse rivière qui s’émerveillait à présent devant moi.

_ Que vois-tu ?

_ De l'eau ! Fis-je l'air un peu étonné de sa question.

_ Non je parle de moi. Que vois-tu, comment me vois-tu ?

Je comprenais à quoi il voulait faire allusion. Je tournais sept fois ma langue dans ma bouche avant de tenir des propos qui auraient put être déplacés ou mal appropriés.

_ Je dirai simplement que sous tes traits propre à toi même tu es identique à tous ceux que j'ai pus croiser aujourd'hui......Et je suppose que je ne déroge pas à la règle ?

_ Exact, mais approche toi.

Il se mis à quatre patte au bord de l'eau au courant calme et m'invita à en faire de même.

_ Mets tes mains devant tes yeux.

_ Pourquoi ?

_ Tu verra.

En posant mes deux mains sur mon visage j'avais dans l'intention de tricher, d’entrouvrir les doigts pour voir à quelle sauce j'allais être mangé, et, finalement, je me ravisais ma laissant prendre au jeu d'une éventuel surprise, ou, peut être d'un éventuel réveil. J'imaginais m’éveiller dans mon lit avec pour accompagnement les rayons du soleil qui réchaufferaient ma peau.

_ Regarde.

Je n'étais pas dans mon lit, certes, mais ce que je voyais m’émerveillait tout autant. Mon reflet.
Ma peau était légèrement halé, ma bouche avait cette couleur rosé que j'aimais et mes yeux n'étaient pas surlignés de ces affreuse cernes que je devais arborer.
Je me surprise à me détailler du bout des doigts, comme si c'était la toute première fois que je me découvrais.
Mon regard se tourna instinctivement vers le reflet qui se disposait à mes côtés et j'en fus tout aussi troublée. Kleaven avait cette peau matte, particulière au métissage et si magnifique. Ses yeux étaient toujours aussi vert mais encore plus présent, contrastant favorablement avec cette couleur caramel. Plus aucun traits cadavérique ne nous habitaient. Nous étions nous. J'essuyais quelques larmes du revers de ma main en arborant un sourire qui dissimulait bien des sentiments.

_ Merci.

_ De rien. C'était important de t'emmener ici et c'était important que je m'assure que derrière moi il y es bien moi.

C'était vraiment un engrenage psychologique, la psychologie de l’esprit, de ce que l'on pense, de ce que l'on voit.
Ce pourrait-il que tout ceci ne soit que mon imagination ? Que Kleaven n'existe que dans ma tête ? Ainsi que Mewenne, Mason et tout les autres ? Ce pourrait-il que je sois réellement morte ?
Un frisson courait le long de ma colonne vertébrale. Mes lèvres brûlaient d'envie d'articuler cette question mais je n'en fis rien, je me tue tout en contemplant de plus belle nos reflets si vrai.

J'avais bu plus que de raison et j'étais aussi repus que si j'avais dégusté un repas plus que copieux.
Sous l'escorte de Kleaven nous avions rejoins les autres et beaucoup d'autre questions se mirent à triturer mon esprit.

_ Kleaven ? Je me demandais, qu'est ce qui peut être cuisiné ici s'il n'y à pas d’animaux ou de fruit.

_ Tu as supposé avoir soif mais en avait tu vraiment envie ou est ce que c'était juste une habitude qui te paraissait naturel ?

Je le regardais sans vraiment comprendre le sens réel de sa réponse. Je pensais plus en avoir besoin qu'envie effectivement, et idem pour la nourriture.
Je lui souriais pour seule réponse, il n'y avait pas besoin de plus, j'avais compris.
Adossé à un arbre je regardais Mason jouer avec des cailloux à ce qui me semblait être un morpion.
Son regard se posa sur moi et un large sourire l'avait envahi.

_ Viens ! Viens jouer avec nous Alisha !

Je ne me fis pas prier et me posta à ses côtés.
Ils avaient probablement passé un temps fou à tailler ces petites pierre. Il y en avait des ronde, parfaitement cylindrique et des carrés, taillé au centimètre près à l'identique les unes des autres.

Un petit groupe de filles âgées d'une bonne dizaine d'années parlaient à haute voix. L'une d'elle s'agitait comme si elle racontait un récit passionnant et remplis d'action. L'instant plus tard elle disparaissait sous mes yeux comme si on avait cliqué sur une photo pour la supprimer.
Je m'étais levée surprise et légèrement apeuré par ce qui venait de se dérouler sous mes yeux.

Tout le monde applaudissait comme si c'était une victoire, je n'y comprenait rien.
Mason me regarda les yeux rempli de fierté et d'envie.

_ T'as vue ça ! Elle y est arrivé !

Je lui souriais sans grande conviction et Kleaven m'avait rejoins.

_ Ou est-elle passé ?

_ Elle s'est souvenue ! J'avoue que c'est plutôt soudain, d’ordinaire on se souviens par fragments, là c'est venu d'un coup. Elle est rentré chez elle. Ça ne devait pas être si grave, elle est arrivé peu de temps avant toi. Je suis heureux pour elle.

Il avait les bras croisés à regarder le vide, là ou se trouvait la petite fille quelques secondes plus tôt. Malgré l'enthousiasme qu'il exprimait je voyais bien à son expression qu'il aurai aimé être à sa place.
D'où venait-ils, qui étaient-ils ? Pourquoi moi ?
Derechef j'essayais de me remémorer ma soirée, celle qui m'avait mené ici mais toujours cette amnésie, permanente, irritante, s'imposait dans mon esprit.

Kleaven lui était toujours dans ses pensées à probablement espérer rejoindre les siens. Souvent et discrètement il levait la tête vers le ciel, attendant peut être un signe divin.
Machinalement, humainement peut être, ma main pris la sienne et son regard se décrocha définitivement du bleu azur qui nous surplombait.

3 ans plus tôt :

_ Tu danse ?

_ Avec plaisir.

Malgré l'affluence autour de nous, dans cette boite, plus personne n'existait, plus un son, plus une âme. Seul les yeux de Jason dans lesquels je m'étais plongé existaient.
J'avais attendue ce moment depuis mes 15 ans. Jason était un garçon discret mais populaire. Jamais je n'aurai crue qu'un jour, dans ma vie il m'aurait été permis qu'il pose les yeux sur moi.
Dix ans, il m'avait fallu attendre dix années pour voir ce rêve s'accomplir.

Ce simple souvenir avait probablement ravivée mon humanité, ma compassion, mon inquiétude.
Instinctivement Kleaven retira sa main de la mienne comme si à cet instant je lui avait volé sa vertu. Un sentiments de gêne m'avait envahie mais j'essayais de ne pas y faire attention et entamais une conversation comme si de rien était.

_ Pourquoi est-ce que tu regarde le ciel constamment ?

_ Tu le saura bientôt.

Il me fit signe de le suivre, la petite réunion autour du feu commençait apparemment et ma venue était, je le crois, indispensable ce soir.
Avec la rapidité d'un chat j'avais pu comptabiliser 18 personnes autour des flammes qui dansaient harmonieusement.
Mewenne qui trônait sur une souche vieillie m'indiqua une place vide à côté d'une fille blonde et plutôt désagréable à regarder. Qu'attendait-elle de ce soir ? Que pouvais-je bien avoir à faire ici ? Mon envie de m'exprimer était tout aussi grande qu'une envie de se prendre une averse massive sur la tête.


_ Aujourd'hui nous avons accueilli Alisha. Alisha, voudrait-tu te présenter.

Je sentais mon humeur désagréable et mon exaspération prendre le dessus et je n'avais aucune envie de me retenir, pas ce soir. Je m’éclaircis la voix.

_ J'voudrai pas être désagréable mais je n'ai aucune envie d'exposer ni qui je suis, ni d'où je viens, je veux juste que toute cette mascarade cesse.

_ Comme nous tous.

_ Ok ! Désolée mais je vais me retirer, j'ai pas ma place ici,......Aller, bonne nuit.


¨Personne n'avait essayé de me retenir et je m'engouffrais dans la petite cahute de bois qui me faisais office de maison à présent.
Je ne pus m'empêcher une fois seule d'éclater en sanglots lorsqu'une voix familière m'était parvenue.

_ Alisha je suis désolé, si tu savais comme je suis désolé !

_ Jason ? Jason où est-tu ?.....Jason ?


_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Sendreen le Dim 28 Aoû - 13:42

Et ben on peut dire que t'as une sacré imagination j'ai adoré. Ca fait un peu peur ton histoire mais j'ai envie de connaître la suite.
Super début en tout cas. J'ai lu le titre et j'ai pas fait le rapprochement avant que ça soit écrit dans le texte Laughing la nulle.

J'aime bien ton style d'écriture tu le sais.

_________________

Merci Martyn
avatar
Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 33
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par vero le Dim 28 Aoû - 15:37

oh je n'avais pas lu le chapitre 2 !!!! super

oui comme le dis sendreen on a vraiment envie de connaître la suite

je trouve cette fics disons plus mature que les autres que tu as fais, une nouvelle étape dans ta carrière d'auteur ??? Smile

_________________

C'EST CADEAUX!
avatar
vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Dim 28 Aoû - 15:59

Merciiiiiiiiiiiiii les filles? ma carrière d'auteur???? lol! faudrait déjà que j'en sois un lol!
En tout cas merci de me donner vos avis les filles, je préfère continuer un truc qui plait plutôt qu'un truc qui soule!

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Dim 28 Aoû - 16:37

bon j'avoue au depart bof .mais là j'ai envie d'en savoir plus que c'est il passé avec jason pourquoi est elle là et que vat il se passer avec kleaven ?

conclusion je ne sais pas si ça va vraiment me plaire mais 2 chapitre c'est pas assez je me pose trop de questions
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Dim 28 Aoû - 17:22

Bon j'ai relu (ben oui je connaissais aussi !) et j'ai apprécié autant que la première fois.
Comme à ton habitude tu nous laisses toujours sur notre faim !
Grrrr...... méchante !

Moi je suis d'avis que tu dois absolument nous faire la suite de cette histoire.
Véro a raison et je crois te l'avoir déjà dit tu évolue considérablement dans ton écriture. Plus mature ? Oui mais il y a le petit truc en plus qui ne s'explique pas mais qu'on ressent à chaque instant.

Voilà juste pour te dire de continuer cette nouvelle fiction et te dire que je l'adore déjà !
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Dim 28 Aoû - 17:31

conclusion magne toi de nous mettre le chapitre 3 voir 4 pan
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Dim 28 Aoû - 17:32

Martyn, ma plus grande supportrice! merciiiiiiiiiiiiiiii ma belle!

Sarah! rooooo bah merde alors je sais pas quoi faire pour que ça te plaise! merde ça me frustre ça!!!!!!!!!!!
j'espère ne pas te décevoir alors!!!!

En tout cas merci de votre soutient et de vos critiques! bisous

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Dim 28 Aoû - 18:15

non je n'ai pas dit que ça ne me plaisait pas c'est juste le debut j'ai eu un peut de mal mais je veux une suite
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Lun 12 Sep - 10:54

Chapitre 3


Je ne savais pas d'où venait cette voix mais je savais que c'était celle de mon fiancé. Ahurie et complètement perdue je courrai à travers les arbres en scandant son nom dans l'espoir qu'il m'entende et qu'il me sorte de là.

_ Jason ! Je suis là ! Jason tu m'entends !?

Rien, sauf des sanglots, les siens et ses paroles si dur et incompréhensibles.

_ C'est ma faute, je ne me le pardonnerai jamais. Ta mère veux que je parte, loin, je ne sais pas si j'y arriverai. Mais ce que je sais c'est que je veux que tu revienne.

_ Quoi ? Mais partir pour quoi ? Jason où t'es ?

Plus rien....

_ JASON !!!!

La nuit était noir et on y voyait pas à dix mètres. Je continuais à l'appeler en vain et fini par m'écrouler près d'un vieux chêne malade dont le tronc trop fatigué s'était creusé, un abris de fortune pour crier ma peine.

Je ne m'en était pas rendu compte tout de suite mais un épais brouillard m'enveloppais presque. J'essayais de distinguer les alentours mais impossible d'y voir à présent.
De petits bruits de craquement tout prêt m'avaient fait sursauter.
Un homme habillé d'un cape noir s'avançait, un petite lampe à huile dans les mains, c'est grâce à elle que j'arrivais à deviner sa silhouette.

_ Jason c'est toi ?

Il avançait vite, comme s'il ne touchait pas le sol, qu'il glissait dessus.

_ J......Jason ?

Deux mains me plaquaient soudain vers l'avant m’étirant un cri de surprise.

_ Mason ! Merde tu m'a fait peur ! Qu'est-ce que tu fais là ?

_ Ne le regarde surtout pas, ne crois pas ce que tu entends même si tu crois que c'est familier.

L'homme s'approchait, applaudissant fortement.

_ Mason, Mason.....Décidément tu es incroyable ! Un si petit corps avec une si grande témérité....Ton âme m'est si précieuse...

_ Tu peux toujours rêvé gros monstre !

Malgré sa témérité tout à fait prouvé Mason restait un enfant et sa réflexion me fis presque sourire.

_ Passons. Je vois que vous avez une nouvelle brebis égaré........Alisha, Alisha c'est moi Jason.

J'allais relever les yeux mais Mason avait exercé une pression sur ma main.

_ Ne crois pas ce que tu entends.

Mais qui était cet homme qui me torturait en prenant la voix de Jason ? Pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi était-il là ?

_ Tu sais Alisha, je pourrais répondre à toutes tes questions, te dire ce qui t'ai arrivé, comment, pourquoi.....Je pourrais même te permettre de revoir Jason une ultime fois.

_ Comment ?

_ Ah ! Ça c'est un secret mais si tu me suis tu le saura.......Regarde moi voyons, je ne suis pas si horrible que ça.

Son souffle heurtait mes cheveux, faisant virevolter quelques mèches. Son odeur était repoussante, mélange fort de patchouli et de braise.

_ Crois tu que ces personne, que Mason te veulent du bien ? Il te bloque dans ton ascension vers la vérité, ils sont une entrave à ton avenir......Je suis la liberté.

_ NON ! Tu es la mort, du moins son larbin ! Et tu n’emmènera aucune âme ce soir

Un ricanement filtrait entre ses dents, comme s'il avait été surpris en flagrant délit, un moyen de cacher sa déception

_ Kleaven ! Tu sais que ton âme m'importe peux.

_ Bien entendu ! Le baptême me protège contre ta mauvaise foie !

_ Joli jeu de mots.....Alisha, je suis certain que nous nous reverrons bientôt.......Je sent ta faiblesse d'ici me chuchota-il à l'oreille avant de s'évanouir dans l'épais brouillard.

_ Alisha ça vas ?

_ C'était quoi ce cirque ? C'était qui ?

_ Le second de la grande faucheuse. Dur à croire je te l'avoue mais c'est bien ça.

_ Foutaise !!!! et la voix de Jason je l'ai rêvé aussi ?

_ Non. Encore une attitude des comateux, tu entends ceux qui te parle, tu entends tes proches, tu ressent leur amour sans pouvoir leur dire que tu les entends.

_ Alors il ne sait pas où je suis ?

_ Personne ne le sait sauf toi.......Désolée.

Mason s'installa à côté de moi et posa sa tête sur mon épaule.

_ Ma sœur s'appel Louisa, elle à fêté ses14ans hier, ma mère est venue m'en parler.

Il me racontait ce dont-il se souvenait de sa vie d'avant, sa mère, son père, ses amis. Kleaven aussi se dévoilait un peu plus. Je savais à présent qu'il était étudiant en médecine et que son père était un homme d'affaire et sa mère comptable.

Je commençais peu à peu à réaliser que j étais vraiment là, qu'ils l'étaient aussi, tous, que mon monde à présent serait à leur côté tant que mes souvenirs me feraient défaut.
Je me rassurais en pensant que chaque jours je pourrai entendre la vois de ceux que j'aime. Ce qui m'inquiétait par contre était les paroles de Jason. Pourquoi ma mère voulait-elle qu'il s'en aille, loin de moi. Elle sait à quel point je l'aime.

Il fallait absolument, par tout les moyens possible que chacun réussisse à se rappeler. Une idée émergeait de mon esprit et je priais intérieurement pour qu'elle fonctionne dans les jours à venir.

J'avais réussi à fermer les yeux cette nuit, dormir peut être, je ne sais plus. Je sais juste qu'au réveil tout me paraissait plus clair, je savais où je voulais aller.

Mewenne qui avait eu vent de ma petite escapade et de ma rencontre particulière ne semblait pas en colère mais plutôt curieuse de ce qui avait bien pu se passer.

_ Alisha, tu ne dois pas retourner dans la forêt la nuit, c'est dangereux.

_ Pas tant que ça Mewenne, vous savez j'ai réfléchi hier soir et on devrait se concentrer sur pleins de petits détails qui pourraient nous aider.

_ Comment ça ?

_ Par exemple le temps. Mason m'a parlé des 14ans de sa sœur. Si il se souviens l'âge qu'elle avait la dernière fois qu'il l'a vue ça l'aiderai à savoir depuis combien de temps il est ici. Kleaven qui faisait médecine, qu'elle est son dernier souvenir, où se trouvait-il ? Si chacun apporte ce qu'il sait alors peut être qu'on recollera certain morceaux de l'histoire.

_ Je ne comprend pas Alisha.

_ …...Vous par exemple, quel était le président des Etats Unis avant que vous ne sombriez dans le coma ?

_ Georges Bush voyons !

_ Hé bien maintenant c'est Barack Obama . George Bush ayant été détronné en 2008 ! vous ne parlez jamais de dates ?

_ Je n'y ai jamais pensé......Barack Obama tu dis ?

_ Oui, le premier président noir américain.

_ J'ai assisté à la télévision au second mandat de Georges Bush

_ Donc on peut se poser la question, il vous est arrivé quelque-chose entre 2004 et aujourd'hui. Savez vous en quelle année nous sommes ?

_ Non.

_ En 2011 Mewenne, posez vous toutes ces questions, organisons des feu de camp avec l’expérience de chacun, des articles lu dans la presse, n'importe quoi qui pourrait nous aider.

_ Je n'avais jamais pensé à ça. Pourtant ça semble si logique.

Je respirais un grand coup comme une première victoire, je voulais tellement revenir chez moi, comprendre, savoir.
Mason qui se trouvait derrière moi faisait la moue, comme si mon idée ne lui disait rien de bon. Il s'en alla me montrant son mécontentement, je devrais éclairer ça plus tard.

J'avais une idée derrière la tête également et le fameux second de la mort allait m'y aider à son insu. J'allais gagner, je voulais gagner, à tout prix, même au prix temporaire de ma vie.

L'information avait filtré et le feu de camp s'organisait alors que d'autre griffonnaient sur des écorces les questions susceptibles d'être posées.

Une fois certaine de mon plan je pourrais déjouer la mort et aidé ceux que j'apprenais à aimer comme Mason et Kleaven.


_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Sendreen le Lun 12 Sep - 11:32

J'aime beaucoup lulu, je me demande ce que tu nous réserves mais l'histoire me plait.

_________________

Merci Martyn
avatar
Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 33
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Lun 12 Sep - 11:45

cheers merciiiii sandrine!!!

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Lun 12 Sep - 20:02

Oh ! Ma Belle !
J'adore la tournure que prend ton histoire.
J'ai hâte d'en savoir plus, j'ai hâte de savoir jusqu'où tu vas nous emporter.

Toujours autant de maturité dans ce chapitre.
Waouh ! Tu me scotches ! La vache !

bisous
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Lun 12 Sep - 22:49

sympa j'attend la suite tu me donne envie de conaître la suite il y du suspens
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mar 13 Sep - 5:17

Merciiiii Martyn! j'suis pas du tout convaincu de mon histoire, dans le sens où je ne sais pas si ça vas plaire, mais vos coms me pousse à continuer!

Sarah, cheers contente que tu passe par là, j'espère que la suite te donnera aussi envie de revenir lol!

bisous

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Mar 13 Sep - 6:15

Je ne peux pas dire pour l'instant qu'elle me plait c'est un peu court mais elle m'intrigue et je veux en savoir plus et je crois que dans la lecture d'une histoire c'est très important.
Elle est plus intrigante que les autres que tu as écrit et sans doute plus mystérieuse. Tu vas vers un chemin inconnu pour nous.
Tu nous fais un autre genre là et donc c'est normal que tu te poses des questions. Et puis pour cette histoire ton style est différent c'est pourquoi on te dit tu as mûri dans ton écriture.
En tout cas je sais que je vais revenir par ici avec un grand plaisir.
Moi quand ça m'intrigue je veux savoir !!!!
bisous
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Sendreen le Mar 13 Sep - 9:10

Franchement en tout cas j'aime ton imagination et ce que tu mets en place, chercher ce qu'il peut bien nous arriver quand on est dans le coma, voir comment on peut essayer d'en sortir, j'aime bien aussi le lien que tu fais avec le monde réel, elle entend Jason, ça l'aide mais elle ne peut pas communiquer...
Je trouve ça intéressant donc continue!

_________________

Merci Martyn
avatar
Sendreen
Admin Sous la couette avec Rob, Ian et Alex

Messages : 4965
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 33
Localisation : Absente -> vous pouvez me joindre chez Rob

http://fantastiqueworldblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mer 14 Sep - 6:52

Merciiiiiii Sandrine!!!!!! ouais j'ai essayé d'allier fantastique et réel sur un sujet que personne n'explique!
j'espère que ça vous plaira au fur et à mesure de l'avancement en tout cas!

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par vero le Mer 14 Sep - 18:27

oh tu m'as pas dis que tu avais posté un nouveau chapitre

c'est bien, très bien même, tu écris super bien je trouve vraiment tu m'épates à chaque fois

bon le prochain tu m'oublies pas ok Wink

_________________

C'EST CADEAUX!
avatar
vero
Admin passe ces nuits avec Le pack de 8

Messages : 5984
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mer 21 Sep - 8:40

Chapitre 4


Les discussions allaient bon train depuis plusieurs jours. Le feu de camp n'avait pas servi à grand chose, juste à connaître un peu mieux la vie des autres, autant dire un petit rappel de celui que j'avais loupé à mon arrivé. Je n'avais toujours pas parlé de moi cependant, j'avais juste écouté. Je voulais retourner chez moi certes mais j'avais aussi l'impression d'être là pour en aider certain.
Est-ce que j'étais ici pour ça ? Peut être n'était-ce pas dus au simple hasard, seul le temps pourrai m'éclaircir sur ce point.

Personne apparemment ne semblait se souvenir de quoi que ce soit concernant leur présence ici mais le reflux de souvenir provoquerait peut être au fils des jours la remonté de ce qui leur était arrivé.

J'étais assise sur une petite souche à observer les autres et mon regard s'était posé sur Mason. Ce petit était exceptionnel, beaucoup trop mûre pour son âge, beaucoup trop adulte à mon goût, il me donnait l'impression d'avoir perdu son innocence trop tôt.
Il jouait avec un morceau de bois, dessinant sur le sol.

_ Hey ! Salut mon grand, qu'est-ce que tu fais de beau ?

_ Je dessine ma maison.

_ Whaw ! Super maison......C'est là où tu vivais avec tes parents et ta sœur ?

_ Oui.

_ Tu y retournera un jour.

_ Je ne veux pas.

_ Pourquoi ?

Il se tus.

_ Je suis là si tu à besoin de parler d'accord.

Je m'étais relevé, prête à m'éloigner lorsqu'il m'attrapa le mollet.

_ Tu crois que les personnes méchantes peuvent changer ?

_ Ça dépends............Explique moi.

_ Mon papa était méchant...........A l’hôpital je suis un peu en sécurité tu vois.

_ Je vois.......Tu pense que tu es là à cause de lui ? Que c'est lui qui t'a fait du mal ?

_ J'veux pas me rappeler.

_ Je comprends..........Regarde moi Mason. Je te fais une promesse que j’essaierai de tenir, si j'arrive à sortir d'ici avant toi c'est moi qui viendrai te réveiller d'accord, et je te promet que plus personne ne te fera de mal.

_ Tu me le promet ?

_ Je te le promet Mason, je ferai tout pour.

Sa main se posa sur mon visage et il caressa ma joue.

_ Toi t'es pas comme les autres, t'es différente et je t'aime bien.

Ma gorge se serrait et je ne pus que lui offrir qu'un sourire avant de m'engager dans les bois le cœur lourd.
Comment pouvait-on maltraiter un enfant, un innocent ? J'éprouvais de la haine, de la colère mais je savais qu'il fallait que je me calme si je ne voulait pas avoir les retour douloureux de mes accès.
Je déchargeais ma colère en frappant des chutes d'écorces échouées sur le sol et je pestais intérieurement.

_ Il ne s'est jamais confié à personne.....Tu doit vraiment être particulière Alisha.

_ Chacun est particulier Kleaven, à sa manière.

Nous nous étions enfoncer un peu plus dans les bois, sans crainte de voir la mort, il faisait jour. J'aimais la compagnie de Kleaven, son calme, sa voix rassurante et je comprenais maintenant ce qu'il m'arrivais, du moins je l’acceptais.

_ Heu.......des nouvelles de Jason ?

_ Non.....Ma mère me dit que c'est mieux ainsi, je n'en crois rien.

_ Je suis passé par là aussi.

Kleaven avait besoin de se confier et dans ce cas de figure, son vécu me serai probablement utile pour surmonter ce qui m'arrivais.

_ Je devais me marier. Elle s'appelait Payton, de long cheveux brun qui remontaient en boucles souple sur sa nuque, un sourire parfait, une gentillesse et une générosité incroyable. Elle est venue me voir, souvent, mais la solitude et la lassitude la gagnait au fil du temps. Puis un jour elle est partie.

_ Hum.....Je.....Désolé. Enfin heu.......C'était seulement la solitude ?

_ Je crois que c'est un combat permanent en fait, c'est un peu comme si une simple porte nous séparait et on à beau frapper, tambouriner, jamais elle ne s'ouvre et on fini par s'épuiser et lâcher prise. C'est le silence qui prends le pouvoir. C'est comme ça, c' est ce qu'on est, des êtres humains, remplis d'émotions, de regrets, et de décissions.

_ Alors il ne reviendra pas ?

_ Chacun est différent, je ne sais pas pourquoi tu es là ni pourquoi il est parti. Ce que je sais c'est qu'il reviendra au moins te dire au revoir, on ne pars jamais sans dire un mot, surtout si on se sent coupable.

Comment me battre, comment passer cette porte avant qu'il ne cesse de tambouriner après ? Il me fallait du temps et je n'en avait pas.

Ils étaient tous si gentils, attentionné qu'on serait vite tenté de rester ici. C'est peut être cet état d'esprit qui les poussent à ne pas se souvenir, ce bien être, cette plénitude qui nous envahie une fois qu'on à adopté cette idée et cette vie. Je ne voulais pas mourir ici, ça c'était une certitude.

_ Mewenne ?

_ Alisha !?

_ Je voudrais savoir une chose, si nous regardons la mort, enfin son acolyte, où nous emmène t-il ?

_ Vers le néant.

_ Et si on lutte ? Enfin si il croit que l'on s'abandonne à lui et qu'au final on le berne plus qu'autre chose ?

Elle me fixa un moment, posa le bol en bois sculpté qu'elle tenait entre ses mains et me fixa de nouveau tout en s'approchant de mon visage pour que personne ne nous entende.

_ D'autre aussi futé et déterminé que toi on essayé il y à bien longtemps, ils ne sont jamais revenus, sauf leur cris en échos.

_ C'est qu'il n'ont peut être pas usé de la bonne technique.

_ Ton choix t'appartient Alisha, mais crois moi, c'est une bien mauvaise idée.

Peut-être qu'elle avait raison mais ça valait le coup d'essayer.....

Un peu à l'écart avec Kleaven c'est ma meilleure amie, Mindy, qui me sortait de ma discussion.

_ Alisha ? Tu veux que je te laisse seule ?

_ Non, non.....C'est Mindy.

_ Ma belle ce que tu me manque ! T'as intérêt à te bouger le cul et de tenir bon tu m'entends !?.....Non parce que franchement c'est morose sans toi ! À qui je raconte mes problèmes moi maintenant ? Avec qui j'me prends des fous rires à m'en faire pipi dessus ? Hein ?

_ Tu me manque aussi.

_ C'est à cause de lui tout ça, et de l'autre pétasse de Carole ! Celle là j'te jure je vais lui arracher les tripes.....Tu crois qu'elle voulait même venir te voir, non mais t'imagine !? qu'elle pouff !

Mon visage changea littéralement et Kleaven posa une main sur la mienne.

_ Ça vas ?

Je sentais également la main de Mindy caresser la mienne, comme une douce brise. Je m'accrochais à cette sensation, voulant moi aussi serrer la sienne, je voulais savoir, en savoir plus sur ce qu'elle venait de me révéler.

_ Alisha ?.....Putain elle bouge, elle bouge......DOCTEUUUUUUR !!!

Elle m'avait senti, j'avais été plus forte que le néant, un large sourire se dessinait sur mon visage mais se fut de courte, très courte duré. Des cris maintenant, pas des cris de terreur mais des paroles forte, autoritaire, la voix de Mindy mêlé à d'autre que je ne connaissais pas....Et cette lumière, douloureuse.

_ Whow ! Aie ! Aie ! Merde !

Ça avait duré quelques minutes, pleine de brouhaha, j'étais désorienté et je reprenais mes « esprits » allongée sur les genoux de Kleaven, accompagné de ce silence, si présent ici, si peu familier.

_ Comment tu te sent ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

_ Elle ma touché.....J'avais tellement envie de lui dire que j'étais là que....Je crois que j'ai réussi à serrer sa main.

_ Whaow ! Je vais finir par t'appeler Xena la guerrière ! Ta force te vaut le respect ! C'est ce qu'on appel le réflexe inconscient dans le monde médical. Tu as tellement voulu être présente que tu y est arrivée.

_ Alors c'est bon signe ?

_ Pas pour ton retour non, ça veux simplement dire que tu t'accroche à la vie, que tu es présente même si elle ne le sait pas..........Il s'est passé autre chose non ?

_ Oui......Apparemment mon état actuel serai dus à l'infidélité de Jason.....Et quelque chose m'est revenus. Je me souviens qu'une dispute à éclaté ce soir là, peut être pour cette raison, je ne sais pas mais maintenant ce dont je suis sûre c'est que c'est cette situation qui m'a amené là.

_ Ça s'est un bon signe.......Tu te souviens peu à peu.......

Voilà près de deux semaine que l'incident avec Mindy s'était produit, et depuis, plus rien, pas une allusion à cette fameuse soirée, ni de la part de mes proches, ni de mes amis et je commençais à désespérer. Jason n'était pas venue me revoir non plus mais je m'étais fait une raison, et je crois que je commençais à l'oublier aux côtés de Kleaven et de Mason.

Cependant, l'idée d'aller affronter la mort ne m'avait pas quitté et je comptais bien mettre en place ma stratégie ce soir même, ma décision était prise au grand dame de Kleaven et de Mewenne qui désapprouvaient mon idée.

_ C'est une sale idée Alisha !!! bordel c'est pas prudent ! Tu pourrait mourir tu t'en rends compte ?

_ Oui Kleaven mais c'est le meilleur moyen pour moi de savoir tu comprends !

Mason était apparut les yeux humide et le visage boudeur.

_ J'veux pas que tu partes !

_ Hey ! Je t'ai fait une promesse tu te souviens ! Hé bien c'est le moment d’essayer de la tenir.

_ Ne lui accorde pas ta confiance, il est vicieux et méchant.

_ J'en ai combattu des méchants, et crois moi, y'en à aucun qui m'a résisté !!!

Kleaven brandissait les bras en l'air, me hurlant dessus en silence pour ne pas affoler Mason qui s'était réfugié dans mes bras.

_ Il est temps. Fait moi un gros bisous pour me donner du courage.

Les adieux, ou au revoir appelez ça comme vous voulez furent difficile, surtout avec Mason. Kleaven m'accompagna jusqu'à l'orée du bois.

_ Alisha je.........Ne pars pas s'il te plais.

_ Je dois essayer.

_ Je ne le supporterai pas.

_ Tu ne supportera pas quoi ?

_ Que mon cœur souffre encore une fois.

Ces derniers temps, mon attirance pour Kleaven avait été croissante mais j'avais gardé le silence et avais essayé de ne rien laisser paraître......Visiblement il en était de même pour lui.

Ma main caressa sa joue. Je ne pouvais rien lui promettre, je ne savais pas si j'allais revenir mais dans ce geste, nulle besoin de parole pour comprendre le message que je faisait passer.

_ Reviens vite.

Je m'engouffrais dans l'épaisse forêt, et la lampe à pétrole montrait déjà le bout de sa flamme, j'y étais, et hors de question de faire machine arrière.

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Martyn le Mer 21 Sep - 10:38

Ah la vache !
Tu y vas fort !
Côté émotion tu es au top !
J'ai vraiment hâte de savoir la suite.
Beaucoup de choses trotte dans ma tête là ! Pfff.... ras le bol de vos histoires qui me prennent la tête après la lecture de vos chapitres !
Non mais ! C'est pas humain ce que vous faites !
avatar
Martyn
Admin Dans un monde où Eric serait une réalité

Messages : 10674
Date d'inscription : 03/01/2011
Age : 50
Localisation : Toujours en plein rêve !

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par sarinette le Mer 21 Sep - 19:13

mon dieux elle fait quoi Evil or Very Mad comme connerie là pourvu qu'elle s'en sorte

et ta baniére mdr
avatar
sarinette
Rencontre Stiles

Messages : 944
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 44
Localisation : dans les bras de emmet eric damon et micah

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par X3KitchiX3 le Mar 27 Sep - 19:54

Coucou la miss me voilà dans ton nouveau topic XD

Alors tu as choisis ce thème qui est très dur à manipuler et pourtant tu y arrive à merveille, franchement comment fais-tu?! LOL

ton héroïne est exactement comme Evy ou Karen, ce sont des battantes ^^. Des femmes courageuse qui se battent pour ce qu'elles croivent être juste et pour leurs proches surtout.
Un ennemi dangeureux rode toujours. Et cette fois si comme les autres histoires que tu as écrite l'ennemi numéro un de tes personnages est la mort. Elle est vicieuse cette mort et elle rode vraiment partout.
On ressent la peur de tes personnages mais aussi l'amour qu'ils portent pour leurs familles et amis.

Je ne suis pas deçu par cette nouvelle histoire. Je vais la suivre avec plaisir =).

Donc bon courage la miss
BSX
avatar
X3KitchiX3
dans l'Impala

Messages : 18
Date d'inscription : 14/05/2011
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Mar 27 Sep - 20:17

Oh!!!! bah merci ma belle!!!
oui j'aime bien les histoire sombre, je me gave de film d'horreur, d'action et parfois de romance lol!
Ravie que tu apprécie cette nouvelle histoire!
bisous

_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par lulla le Ven 30 Sep - 8:34

Chapitre 5


_ Alisha ! Je savais que tu reviendrai me voir.

_ Je veux juste en finir avec tout ça.

_ Regarde moi.

Mon cœur battait à cent à l'heure, un nœud dans mon estomac s'était formé et la peur, la vrai m'envahissait totalement.
Hésitante mais résigné je levais mes yeux vers les siens.

A mon grand étonnement il n'avait rien d’effrayant, il était comme tout le monde ici, pâle, seul ses yeux trahissaient sa différence, d'un jaune ocre pétillant et froid.
Machinalement je pris sa main, sans me détacher de son regard envoûteur et je crois même que mes pieds ne touchaient plus la terre ferme. Je me sentais bien, je me sentais libre et heureuse en sa compagnie et si la mort c'était ça, alors je voulais y aller et plus que tout y rester.
Cette plénitude comparable à un fort aphrodisiaque m'embarquait dans un sentiment tel que même parler m'était devenu inutile.

Soudain une lumière douce et chaude illuminait le chemin que nous empruntions et soudain, par je ne sais quel miracle tout me revenait en tête, ma famille, Jason, mon accident, tout, je voyais tout en images dans ma tête et toutes ces promesses que j'avais faites à Mason et à Kleaven se bousculaient elle aussi. Je savais de nouveau pourquoi j'étais là et ce que je devais faire.

Plus que la réalité qui me giflait à nouveau cette douleur intense dans ma poitrine me réveillait d'avantage et je ne devais pas lui montrer, je devais lutter contre elle et contre la mort. Mon Dieux s'il vous plaît faites que ça fonctionne.
Après plusieurs longue minutes de souffrance, j'avais l'impression qu'un duel de titan se jouait sur moi. Je sentais la mort me tirer par le bras de toutes ses forces et j'entendais des voix inconnu me dire de m'accrocher et de me battre, où suis-je ?

Je me sent tout à coup molle, j'ai l'impression de tomber dans un trou noir, infini et soudain une lumière, aveuglante et désagréable. Je me laisse aller, encore et encore, je ne sais plus, je ne comprends plus, je suis la cadence du seul fil qui me retient à la vie.

_ Melle Camden ? Melle Camden vous m'entendez ? Suivez la lumière des yeux.

Je me sent forte et emplie d'énergie maintenant, d'un coup je me lève, où suis-je encore ? Des médecins, partout autour de moi et ma mère, qui d'une main sur la bouche s'empêche de crier.

_ Maman aide moi ! Maman …..Maman, qu'est-ce qui m'est arrivée ?

Soudain, j'ai l'impression que quelque-chose m'agrippe, psychologiquement, et je repart, vers le chemin inverse, la lumière s'éteint, le néant me happe une fois de plus, la mort à gagné, je m'en vais la rejoindre et de nouveau, je suis bien.

Au bout de se long voyage interminable ma tête avait fini par atterrir sur la terre dur de la forêt. Quelqu'un hurlait à mes côtés et il me fallu un moment de réadaptation pour me rendre compte que c'était le sbire de la mort qui me hurlait de le regarder.
Mes yeux restaient rivés au sol alors que ses menaces ne pesaient plus très lourd maintenant. Un sourire envahissait mon visage, j'étais revenue, comme je l'avais prévue. Enfin plutôt comme je l’espérais dans un sens.
J'aurai voulu rester là haut, mais je ne savais toujours pas ce qui m'était arrivé. Je me rappelais seulement avoir vue le visage de ma mère et si j'avais le souvenir de son visage alors peut être lui avais-je demandé de m'aider. Je ne me souvenais plus de ce qui s'était passé mais sans fixer de nouveau le second de la mort je me relevais, la tête toujours baissé et partie en courant vers le village, sans vraiment savoir ou j'allais. J'avais réussi, maintenant espérons que ça marche et espérons que mes paroles pour ma mère avaient été assez compréhensible. Il hurlait au loin, il pestait, il avait échoué. J'avais défié la mort, et pour le moment c'est moi qui avais l'avantage.

Épuisée mais ravie j'avais fini par me retrouver au beau milieu du village qui s'était endormi.

_ Hého ! Vous êtes là ? Kleaven ? Hého !

Mason sortie de sa petite cahute, les yeux rond et réalisant que j'étais là se jeta dans mes jambe hurlant à tous que j'étais revenue.

_ Tu à réussi ?

_ Oui Mason, enfin je crois.

Kleaven était là debout à quelques mètres de moi et ses yeux en disaient long sur ses pensée. Il s'approcha à la hâte et me serra aussi fort qu'il le pus dans ses bras.

_ Tu es incroyable Alisha.....Incroyable.

Je me laissais aller à la douceur de sa peau et profitais de ce moment privilégié.

_ Raconte moi ce qui s'est passé.

_ A vrai dire je ne sais plus vraiment. Je me souviens l'avoir regardé dans les yeux, d'avoir croisé le regard de ma mère et de m'être réveillé dans la forêt, mais je suis certaine d'avoir dit quelque chose à ma mère, j'en ai le sentiment.

_ Il vas falloir un peu de temps maintenant.

_ Oui, soyons patients.

J'avais retrouvé ma famille de substitution et bizarrement pendant mon voyage, j'avais le sentiment qu'ils m'avaient tous manqué.

_ Où est Mewenne ?

Mason baissa la tête et pris un air détaché, comme s'il ne comprenait pas avant de me laisser seule.

_ Kleaven ?

_ Le sbire récolte les âmes perdue, la mort viens chercher les âmes fatiguée.

_ Quoi ?

_ Seth, l'ange de la mort est venue chercher Mewenne.

_ Quoi ?

_ Elle est partie du bon côté ne t'en fait pas, elle étais juste fatiguée et pour elle il était temps, tout simplement.

Sa mort réel m’affectait. Elle était le pilier de ce groupe, la plus ancienne, la plus expérimenté. Elle sera partie sans même savoir ce qui l'avait amené ici. J’espérais vraiment quelle puisse trouver toutes ses réponses.

Plusieurs jours avaient passée et je n'entendais plus rien, je m'en inquiétais mais c'était sans compter sur le soutient et le savoir de Kleaven.

_ A mon avis tu es en service de réa. Donc pas de visite. Soit patiente.

Nous étions au bord de la rivière en ce bel après-midi. Je regardais, je regardais mon reflet, celui qui me ressemblait dans la vraie vie. Kleaven qui était à côté de moi en faisait de même. Je me risquais à le détailler du coin de l’œil, discrètement, car, nous n'avions pas reparlé de nos sentiments depuis ce fameux jour ou nous l'étions avoué. Sa peau caramel était magnifique et désirable, ses yeux étaient capable d'exprimer tant d'émotion que je m'y serai perdue pendant des jours entier.
Serais-je en train de tomber amoureuse ? La question était pertinente car vue le contexte, je ne savais pas si c'était une vengeance de ma part dû à l'infidélité de Jason où alors de réel sentiments.

Pourtant j'avais une envie folle de l'embrasser, de lui dire à quel point j'avais envie à ce moment précis d'être dans ses bras. Et si lui ne revenait pas ? Où l'inverse ? Nous devrions chacun revivre une déchirure et cette idée me faisait peur et je crois qu'il pensait la même chose que moi.

J'avais approché ma main de l'eau et caressais sa joue via son reflet, déformant son image. C'était le seul moyen que j'avais trouver pour le toucher sans vraiment le faire.
J' aperçue un sourire franc au travers des vagues que formaient son reflet dans l'eau mais je n'avais pas eu assez de cran pour affronter ses yeux et gardais mon regard rivé sur la rivière.

Nous, nous étions contenté de marcher, de nous promener main dans la main toute la journée, sans vraiment parler, juste profiter l'un de l'autre.

_ Oh !

_ Quoi ?

_ Ma mère.....Elle est là.

_ Mon ange, mon petit ange. Tu es une battante ma chérie, aller, il te manque juste un petit effort pour nous revenir.

Sa main me caressait le front, c'était une sensation formidable que de sentir les gens qu'on aime vous aimer tout autant en retour.

_ Tu m'a demandé de t'aider et je vais le faire. Demain je repasserai et toi et moi on aura une discussion ma chérie mais pour l'instant il faut que je te laisse, les médecins exige du repos. Je t'aime mon ange, accroche toi.

Mon cœur s'arrêtait. J'étais tiraillé entre l'envie de rentrer chez moi et l'envie de rester au près de Kleaven. De grosse larmes roulaient sur mes joues et je crois que Kleaven avait deviné ce qu'il venait de se passer.

_ Elle m'a entendu, elle......Elle reviendra demain.....Demain !

_ Shhhhh ! C'est une bonne chose tu sais. Tu vas retrouver tes proches, ta vie, te remettre et prendre un nouveau départ.

_ Pas sans toi.

_ Tu m’oubliera, tu ne te souviendra peut être même pas de moi où d'ici.

_ Pourquoi tu dis ça ?

_ Parce-que j'essaie de me rassurer aussi.

Je tombais en sanglots dans ses bras. D'un doigt il releva mon menton pour que je lui fasse face. Ses yeux étaient brouillés par des larmes qui refusaient d'en sortir mais en fermant les yeux pour m'embrasser, un jolie diamant à l'état liquide roula sur sa joue.
Sentir ses lèvres sur les miennes, l'intensité ses sentiments, me faisait encore plus mal mais il m'offrait son amour, comme pour m'encourager à ne pas l'oublier et à ne pas oublier ce moment.

Demain je serai partie probablement, et je l'aurai aussi probablement oublié. S'il existe une force divine, faites que ma promesse à Mason soit tenue et que mon amour pour Kleaven me pousse à me dépasser.......


_________________
avatar
lulla
Admin Dans des draps de satin avec Taytay

Messages : 5271
Date d'inscription : 11/12/2010
Age : 34
Localisation : Dans des draps de satin avec son loup

http://declicreas.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMA (originale - terminée)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum